Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Point presse de Ségolène Royal Ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la mer, en charge des Relations internationales sur le climat 2 juin 2016 17h sur les inondations

2 juin 2016 - Prévention des risques
Imprimer


1. Mobilisation des services du Ministère de l’Environnement :

  • Mes services sont fortement mobilisés depuis le début de la semaine :


Sous la direction de la direction générale de la prévention des risques,
 

  • Le SCHAPI (service central hydrométéorologiques d’appui à la prévision des inondations) et les 19 services de prévision des crues (SPC) placés dans les DREAL assurent la prévision des crues et des inondations, en intégrant les prévisions météorologiques
  • Météo-France établit l’ensemble des prévisions météorologiques à partir de ses radars et de ses modèles très puissants, c’est un opérateur très important pour le Ministère.
  • Quatre services de prévention des crues sont mobilisés dans l’épisode actuel, ceux de Paris, Orléans, Lille et Nancy.
  • Sur Paris, le service de prévention des crues est au sein de la DRIEE (direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie d’Ile-de-France).
  • Tous les agents (une trentaine) de ces services sont mobilisés 24heures sur 24, depuis le début de l’épisode pour apporter et actualiser les prévisions plusieurs fois par jour.
  • Pour la prévision des crues, outre les stations automatiques, les agents vont sur place effectuer des jaugeages sur les rivières en crues. Ce sont des opérations très délicates et je veux souligner tout leur professionnalisme.
     

2. Etat de la situation sur le secteur de Montargis et de Nemours

  • Depuis le début de la semaine, nous observons des inondations importantes et exceptionnelles qui affectent une grande partie nord de la métropole.
  • Ce sont sur plusieurs cours d’eau des crues de fréquence centennale.
  • Le secteur de Montargis (département du Loiret) a subi une crue exceptionnelle supérieure à celle de 1910 qui a conduit à classer ce secteur en vigilance rouge inondation dès lundi.
  • La vigilance rouge cela signifie qu’il y a un risque de crue majeure avec une menace directe et généralisée de la sécurité des personnes et des biens.
  • Cela entraîne une évacuation massive des personnes.
  • Avec la propagation de la crue le secteur du Loing en  aval de Montargis dans la Seine et Marne a été placé également en vigilance rouge,  notamment le secteur de Nemours
  • J’ai visité ce secteur de Nemours hier et je peux vous confirmer toute l’étendue des inondations, l’impact sur les habitants avec près de 2 000 personnes évacuées.
  • Dans le même secteur, à Souppes sur Loing, ce sont 1 300 personnes évacuées, et 350 sur la commune de Moret.
  • Comme dans tous les phénomènes de crue, la crue se propage lentement vers l’aval. Les niveaux se stabilisent sur le Loing, mais les pluies de cette nuit et de la journée ralentissent cette décrue.
  • Le Loing amont a été redescendu de vigilance rouge  en vigilance inondation orange à 10 h 00 ce matin et en accord avec le Préfet,
  • c’est l’ensemble du département du Loiret qui est repassé en orange. La vigilance rouge est maintenue sur le Loing aval dans sa section en Seine et Marne.
  • Je veux souligner tout le travail fait pour l’accueil des personnes et leur mise en sécurité par les élus, leurs services, et les services de secours et ceux de l’État qui sont tous mobilisés, sous la direction des préfets.
     

3. Propagation lente de la crue de la Seine vers l’aval : mise en vigilance orange sur la Seine amont :

  • Avec la propagation de la crue, la Seine amont a été mise en vigilance orange inondation ce matin.
  • Des débordements significatifs affectent les villes riveraines de la Seine, notamment Melun où 60 personnes ont déjà été évacuées préventivement cette nuit. Le pic de crue est attendu à Corbeil en fin de journée.
  • Des évacuations ont ou lieu ou sont en cours sur Corbeil, Villeneuve St Georges, Villeneuve le roi, Ablon sur Seine. 800 personnes ont notamment été évacuées du quartier des Blandins à Villeneuve Saint-Georges.
     

4. Point de la situation sur Paris

  • Sur Paris, la Seine continue de monter.  L’eau monte à raison de 26 cm en 6 heures selon les derniers relevés. A 15h le niveau est à 5,05 m.
  • Les prévisions actualisées par le SCHAPI et le SPC Ile de France sont à Austerlitz de 5,6 mètres (dans une fourchette de 5,3 à 5,9).
  • Le pic de crue sur Paris est prévu vendredi matin à 5,60 m donc.
  • J’ai ainsi décidé au regard de ces prévisions de monter la vigilance sur Paris au niveau orange pour les inondations.
  • S’agissant des impacts possibles sur Paris, d’ores et déjà les voies sur berges sont fermées en partie et le seront totalement dans les prochaines heures.
  • Les autres impacts prévisibles concernent l’inondation de caves et très ponctuellement quelques rues dans le 16ème arrondissement. Si le niveau atteignait 5,66 mètres, il conviendrait d’évacuer le camping du bois de Boulogne.
  • De façon préventive, la SNCF a décidé l’arrêt de la circulation du RER C à 16 h 00 aujourd’hui de Paris Austerlitz à Javel, et va procéder à des travaux de rechargement de ballast pour éviter d’éventuelles remontées des voies liées à la montée des eaux.
     

5. Sur le reste de la région parisienne

  • A Longjumeau, une crue importante sur l’Yvette dont le pic a eu lieu la nuit dernière a entraîné ce matin l’évacuation également de 2 000 personnes.
  • A l’aval de Paris, la crue va se propager avec des impacts possibles sur l’Ile de la Jatte à Neuilly (100 personnes), sur Ruel Malmaison (2 300 personnes sur le quartier des Clouzeaux) et plus en aval dans les Yvelines.
     

6. Situation sur les autres départements

  • En Moselle, la rivière Orne est en décrue et est repassée en vigilance jaune.
  • Dans la région Centre, la situation est toujours préoccupante sur le Cher tourangeau, classé en vigilance orange, alimenté par des affluents (Sauldre, Yevre, Arnon) qui connaissent des crues exceptionnelles.
  • Une attention très particulière est portée sur les impacts sur l’agglomération tourangelle, protégée par des digues.
  • Le préfet d’Indre et Loire suit de très près la situation et a sensibilisé les maires des communes concernés en cas de nécessité d’évacuation si des digues venaient à se rompre. Les mesures de surveillance sont prises.
  • Au total, à ce jour, sur l’ensemble des secteurs concernés, ce sont 3 000 pompiers qui sont mobilisés et qui ont effectué 12 200 interventions. 9 centres opérationnels de crise ont été activés par les préfets.
     

 Télécharger le communiqué (PDF - 45 Ko)

 

Imprimer