Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Pollutec 2016

21 novembre 2016 (mis à jour le 24 novembre 2016) - Développement durable
Imprimer

La 27ième édition de Pollutec, le salon international des équipements, des technologies et des services de l’environnement, se tient cette année du 29 novembre au 2 décembre 2016 à Lyon Eurexpo France. Cette année, le salon propose en particulier 5 focus thématiques (ville durable, industrie durable et du futur, milieux aquatiques et littoral, hôpital et développement durable, agriculture) ainsi qu’une mise en valeur toute particulière de l’innovation à travers un parcours « Spot Inno », focalisé sur cet enjeu majeur de la croissance verte, auquel le ministère participe dans le cadre son propre « hub de l’Innovation ».


Le ministère au salon Pollutec

Nouveauté de cette année, le ministère organise un événement commun à l’ensemble de ses partenaires, le « hub de l’innovation », et des start-up qu’il a décide de soutenir dans le cadre de l’initiative Greentech verte, complété cette année par 6 tables rondes, conférences et plateaux-télé dédiés aux réalisations innovantes dans les écotechnologies et des technologies de l’espace au service de la croissance verte 

Le ministère et l’Ademe remettront dans le cadre de cet évènement les prix entreprises et environnement 2016. Ces prix distinguent, chaque année, l’engagement d’entreprises ayant à leur actif des réalisations remarquables dans le domaine de la biodiversité, des éco-produits, de l’économie circulaire, de l’innovation dans les technologies, du management et des initiatives pour le développement durable, avec, cette année, une mention spéciale pour la lutte contre le changement climatique. La remise de ces prix aura lieu le mardi 29 novembre.

Hub de l'innovation

Le « hub de l’innovation transition énergétique et croissance verte »

Dans le contexte de l’entrée en vigueur de l’accord obtenu à Paris lors de la COP21 en 2015, les solutions technologiques apportées par ces acteurs constituent des outils précieux au service à la fois des ambitions de l’accord de Paris et de la loi de transition énergétique et écologique, mais aussi de structuration de la filière verte, auxquelles les technologie spatiales apportent des relais de croissance majeurs (nouveaux biens et services visant à mesurer, prévenir, limiter ou corriger les atteintes à l’environnement : eau, air, sols, déchets, bruit et écosystèmes).

Sous l’impulsion de la direction de la recherche et de l’innovation du ministère, les partenaires du ministère sur Pollutec, pôles de compétitivité et acteurs du spatial, ont décidé de fédérer l’ensemble de leurs initiatives dans le cadre d’un événement commun, avec les start-up sélectionnées dans le cadre de l’appel à projets « Greentech verte » que le ministère présente cette année au salon, afin de mettre en valeur les potentialités et les réalisations innovantes les plus remarquables de cette année soutenant la transition écologique et énergétique.

La France est maillée par 69 pôles de compétitivité qui rassemblent, pour un territoire et une thématique donnés, l’ensemble de l’écosystème de l’innovation, public comme privé, au profit des projets collaboratifs de R&D. La moitié de ces pôles intervient, directement ou indirectement, sur les sujets du ministère.

11 des 14 pôles de compétitivité du réseau Ecotechnologies animé par le ministère (Avenia, Axelera, Dream, Fibre Energivie, Hydreos, IAR, Optitec, Pôle eau, Pôle mer Bretagne Atlantique, Pôle mer méditerranée, Safe cluster, Team2 et Trimarec) se réuniront sur un espace commun pour informer et échanger sur leurs expertises et soutiens aux projets collaboratifs de R&D, ainsi que sur la dynamique sociétale et économique de la croissance verte.

Ils seront accompagnés d’entreprises qui présenteront des projets couvrant l’ensemble des problématiques de la transition écologique : impacts environnementaux (eau, air, sols, bruit, odeurs) et adaptation au changement climatique ; exploration et exploitation durables ; matières premières secondaires et économie circulaire ; usine éco-efficiente et milieux confinés ; ville éco-efficiente et éco-responsable ; métrologie/ instrumentation. Le entreprises exposantes du réseau écotech  :

  • ANTELIS Avocats -La dynamique de ce cabinet d’avocats s’articule autour de 3 idées fortes : des avocats spécialisés, une recherche constante d’efficacité, des implantations géographiques stratégiques.
  • BIOCAPTECH - Cette start-up lorraine propose un traitement éco-compatible contre les cyanobactéries, les algues et les plantes aquatiques envahissantes.
  • CERG - Centre d’études et d’essais spécialisé en mécanique des fluides, proposant ses services d’études, d’essais, d’expertise et de formation aux industriels de tout secteur.
  • C2S - Conseil Chimie Service - Prestataire de services d’analyses des environnements et des produits : air, sol, eau, aération & ventilation, qualité d’air intérieur.
  • CT2MC - Conseil & accompagnement en matériaux composites.
  •  DIGITAL DRONE - Société prestataire de services, spécialisée dans la production de bases de données cartographiques 3D en haute résolution.
  • EXTRACTHIVE - Au service des acteurs de la chaîne de valeur des métaux non-ferreux, design de procédés d’extraction/de séparation et accompagnement de nos clients dans leurs projets de maturation technologique.
  • GREENCITYZEN - Pionnier de l’internet des objets industriels pour l’environnement, GreenCityZen développe IOT4REUSE, dispositif de pilotage des systèmes d’irrigation par eaux usées.
  • IXBLUE - ETI spécialisée dans l’offshore pétrolier et les systèmes de navigation marine, développant et fabriquant des systèmes de navigation inertielle (gyroscope à fibre optique), systèmes de positionnement acoustique sous-marin, sondeurs de sédiments, sonars…
  • MICROBIA Environnement - Développement de nouvelles solutions diagnostiques innovantes pour aider à surveiller et suivre au quotidien la qualité de l’eau, notamment les contaminations par des micro-algues toxiques.
  • ORELIS Environnement - Innovante dans les domaines de purification et de recyclage des effluents, entreprise experte dans les techniques de séparation par membranes au service des procédés.
  • WEATHER MEASURES - Valorisateur de données météo : conseil et accompagnement, intégration et exploitation, retraitement et valorisation de données

Comme rappelé dans le récent rapport Fioraso « les enjeux et la prospective de la stratégie de la France dans le secteur spatial au sein de l’Europe et dans un contexte mondial », les applications satellitaires qu’il s’agisse de celles exploitant les informations de navigation (Egnos, Galileo...) ou de celles relatives à l’observation de la Terre (Copernicus…), représentent une double opportunité :

  • en termes d’aide à la décision publique, par une information améliorée (précision, rapidité et coût d’acquisition),
  • en termes économiques, par la valorisation des données sur un marché mondial porteur où la France, bien positionnée, doit maintenir, voire renforcer, son rang.

Cette double logique s’inscrit pleinement dans la stratégie du ministère quant à l’usage et à la promotion de ces outils, notamment dans une optique de compétitivité. Aussi, Sur l’initiative conjointe de la direction de la recherche et de l’innovation du ministère et du Cnes, dans le cadre de leur convention de collaboration, un village de 50 m² dédié aux technologies spatiales prendra ainsi place au salon World Efficiency, rendez vous automnal 2015 de l’éco-innovation.

Les acteurs importants de la filière ainsi que le booster Morespace répondront aux questions sur les opportunités d’éco-innovation offertes par les différentes constellations. Les exposants de l’espace spatial :

  • AIRBUS Defence & Space - L’information géographique issue des constellations de satellites d’Airbus Defence and Space : votre outil d’aide à la décision pour définir, réaliser et évaluer vos projets de gestion du territoire.
  • CEREMA - Au Cerema, établissement public spécialisé dans les domaines de l’aménagement et de l’environnement, les technologies spatiales sont mobilisées pour proposer des outils innovants, afin de mettre en œuvre et monitorer les politiques publiques environnementales.
  • CNES - Etablissement public à caractère industriel et commercial, le CNES propose aux pouvoirs publics la politique spatiale de la France et la met en oeuvre dans 5 grands domaines stratégiques : Ariane, les Sciences, l’Observation, les communications et la Défense.
  • EARTHLAB (TELESPAZIO) - THINK GLOBAL, ACT LOCAL : la géoformation au service de la gestion des risques industriels et environnementaux.
  • ICube - SERTIT - ICube-SERTIT met l’Espace au service de la Terre, en offrant des outils d’aide à la décision grâce aux images spatiales pour la gestion des risques et le développement durable.
  • IGN - IGN Espace est spécialisé dans l’exploitation des images satellitaires pour l’information géographique. Cette expertise, comme les données IGN, sont mises à disposition des start-up par IGNfab, programme de soutien au développement de géoservices innovants.
  • METEO France - À Météo France, les satellites jouent un rôle majeur. Ils contribuent à la mission principale de l’établissement : assurer la sécurité des personnes et des biens.
  • PREDICT Services - Filiale d’Airbus Defence & Space, de Météo France et de BRL, PREDICT Services est spécialisé dans l’anticipation et la gestion des risques hydrométéorologiques, en France et à l’international.
  • REUNIWATT - Reuniwatt propose des services météorologiques pour les professionnels de l’énergie, et en particulier un outil de prévision de la production des centrales solaires.
  • THALES Alenia Space - Nos satellites ouvrent de nouveaux horizons et proposent des solutions spatiales innovantes pour répondre aux besoins d’aujourd’hui et aux applications de demain.

Cette démarche d’essaimage s’inscrit pleinement dans l’actualité, du ministère, de mobilisation des acteurs économiques pour la mise en œuvre de la loi de transition énergétique pour la croissance verte, ainsi que dans le travail engagé quant à la place des applications satellitaires comme un outil supplémentaire d’aide à la décision en matière de développement durable. Ce travail en cours sera matérialisé au sein d’un plan d’actions du ministère 2016-2020 défini avec l’ensemble de ses directions générales, des services déconcentrés et des opérateurs concernés.

Les rendez-vous phares

  • La conférence sur « Le spatial au service de la ville durable » (forum ville durable, le 30 novembre à 12 h15) présentera 4 projets des partenaires du ministère (Cerema, I-Cube, Reuniwatt et l’IGN) en matière de suivi des dynamiques urbaines, de cartographies de trame verte en milieu urbain, de planification de consommation et de production d’énergie verte et de classification de l’occupation du sol.
  • Un Grand débat d’actualité : « professionnels de l’environnement, boostez votre compétitivité avec le spatial ! » (le 30 novembre à 14 h30) animé par le commissariat général au développement durable, permettra à des entreprises comme aux grands établissements publics impliqués dans la filière spatiale de présenter les opportunités d e développement que l’Etat a choisi de soutenir à travers la mise en synergie des pôles de compétitivité numériques, spatiaux et « métier » via les « boosters »
  • La conférence « De nouveaux outils pour les enjeux littoraux et marins : environnement, tourisme, risques côtiers » (forum Mer, Milieu aquatique et littoral, 1er décembre à 10 h 30) détaillera les exposera les nouveaux outils exploitant des données in situ ou satellitaires permettant de répondre aux enjeux à la fois de prévention et gestion des risques l’utilisation multiples encourus par les espaces littoraux (pollutions, inondations, érosion…) et de répondre à l’exigence croissante de la société quant à leur qualité environnementale.
  • La conférence : « Crue centennale du Loiret : la filière satellitaires se mobilise au service des pouvoirs publics et des populations.  » (Forum Risques, 1er décembre à 12h15) exposera un cas concret de mobilisation d’acteurs privés et publics de la filière spatiale pour connaître et gérer, en crise et en post-crise, un risques naturels tels que les crues ayant affecté le territoire au printemps 2016
  • Le 2 décembre, 14 h 45, la table ronde « Les pôles de compétitivité écotechnologies : 10 années au service de la transition écologique et énergétique » réunira le ministère, des pôles et leurs entreprises pour échanger sur les apports de ces structures collaboratives au développement des entreprises et aux politiques publiques portées par le ministère.

Sur le corner Greentech verte du Hub innovation à Pollutec vous pourrez rencontrer des projets portés par la communauté Greentech verte :

  • Mardi 29 novembre
    • Stand 1 : projet IOT4Reuse par GreenCitizen
    • Stand 2 : projet Seligo par 3W Associates
    • Stand 3 : projet MyTayo par Tayo
  • Mercredi 30 novembre
    • Stand 1 : projet Ecosec par Ecosec
    • Stand 2 : projet Seligo par 3W Associates
    • Stand 3 : projet La Belle Energie par Environmental picture
  • Jeudi 1er décembre
    • Stand 1 : projet Ecosec par Ecosec
    • Stand 2 : projet Collectinergy par la SCOP Ecozimut
    • Stand 3 : projet Matabase
  • Vendredi 2 décembre :
    • Stand 1 : projet Fidelise par Fidelise
    • Stand 2 : projet Ridygo par Scity
    • Stand 3 : projet Matabase par Matabase
Imprimer