Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Pomme de terre OGM AMIFLORA : la France saisit le Haut Conseil des Biotechnologies

3 mars 2010 (mis à jour le 17 janvier 2011) - Prévention des risques
Imprimer

La Commission européenne a autorisé mardi 2 mars 2010 la culture de la pomme de terre génétiquement modifiée Amiflora. Compte tenu de cette décision, le Gouvernement saisit le Haut Conseil des biotechnologies (HCB) notamment sur la présence, dans cette pomme de terre, d’un gène marqueur de résistance à un antibiotique.


 Cette décision de la Commission suit la procédure normale prévue par la réglementation à la suite de l’absence d’accord politique entre les Etats membres sur ce dossier lors de la session du 16 juillet 2007 du Conseil agriculture.

Compte tenu de cette décision, le Gouvernement français décide de saisir le Haut Conseil des biotechnologies (HCB) notamment sur la présence, dans cette pomme de terre, d’un gène marqueur de résistance à un antibiotique.

La France attendra donc l’avis du HCB pour arrêter sa position. D’une façon plus générale, la France souhaite qu’il n’y ait plus d’autorisation d’OGM sans le renforcement de l’expertise scientifique communautaire, en application des conclusions adoptées à l’unanimité par les Etats membres lors du Conseil européen des ministres de l’Environnement du 4 décembre 2008.
 

 

Crédit photo : MEEDDM/Laurent Mignaux

Imprimer