Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Premier colloque international sur les achats circulaires

19 mai 2016
Imprimer
Organisée par le Programme des Nations unies pour l'environnement, cette rencontre s'est déroulée du 20 au 22 avril à Amsterdam.

 

Du 20 au 22 avril dernier, le premier colloque international sur les achats circulaires a été accueilli à Amsterdam par le Ministère néerlandais des Infrastructures et de l’Environnement. Cette rencontre a été organisée par l’agence gouvernementale néerlandaise Rijkswaterstaat, en collaboration avec diverses institutions parmi lesquelles le Programme des Nations unies pour l’environnement (UNEP) et la Commission européenne. 

Les participants se sont attachés à souligner les manières dont l’économie circulaire peut s’intégrer aux mécanisme des achats en vue de satisfaire les besoins en matière de biens et de services, en utilisant les ressources selon une logique de durabilité basée sur le réemploi et le recyclage.

 L’accent a été mis sur la nécessité de changer de modèle économique et de modes de consommation. Les initiatives comme le Green Deal et les objectifs de développement durable, qui appellent explicitement les États à intégrer l’économie circulaire dans la commande publique, ont été notamment rappelées.

 La rencontre a été rythmée par des ateliers sur des secteurs comme le textile ou la construction, ainsi que par des retours d’expérience sur la santé ou l’éclairage, qui ont montré les potentialités en matière de changement de modèle économique. 

Les participants ont travaillé sur des questions comme les évolutions nécessaires pour intégrer l’économie circulaire aux logiques budgétaires des secteurs public et privé, et sur l’importance du travail collaboratif pour identifier les blocages et partager les expériences. 

La rencontre a en outre porté sur les expériences de divers pays européens, notamment celle du Danemark qui fait figure du pionnier en matière d’économie circulaire, ainsi que sur les études en cours dans différents États de l’UE pour évaluer les potentialités d’évolution.

Le congrès s’est achevé sur une série de recommandations soulignant l’importance des réflexions que devront mener les secteurs public et privé, afin d’intégrer la logique de l’économie circulaire dans la fonction achats.

Les participants ont notamment appelé à une plus grande collaboration entre organisations et acteurs économiques afin d’identifier, pour chaque catégorie de produit, les possibilités de prise en compte du cycle de vie, ainsi qu’à un changement de mode de travail qui garantirait un meilleur partage des données, essentiel pour ce passage à une nouvelle logique économique.

La seconde rencontre autour des achats circulaires a été annoncée pour l’année prochaine, à Paris.

 

Imprimer