Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Substances à impacts climatiques

18 novembre 2011
Imprimer

Sommaire :


      

Présentation générale

20 septembre 2010 (mis à jour le 6 avril 2011)


Introduction à la thématique (5 avril 2011) [cliquer sur ce lien]

Dans le cas du changement climatique, à la différence de certains problèmes écologiques qui sévissent à l’échelle d’une région ou d’un pays, les phénomènes en jeu font peser sur la planète une menace globale. Ces phénomènes ont pour origines des substances qui peuvent être classées suivant qu’elles appauvrissent la couche d’ozone ou qu’elles sont à effet de serre.

Les substances appauvrissant la couche d’ozone (SAO) sont responsables du trou dans la couche d’ozone qui fut découvert à la fin de l’année 1985. Cette dégradation de l’ozone stratosphérique a pour effet de diminuer la qualité de filtrage des rayons ultraviolets émis par le soleil.
Les SAO auxquelles nous nous intéressons ici sont les CFC, les halons, le tétrachlorure de carbone, le trichloroéthane, le bromure de méthyle, les HBFC, les HCFC et le bromochloéthane.

Les gaz à effet de serre fluorés auxquels nous nous intéressons (PFC, SF6, et HFC) sont responsables du réchauffement climatique. A titre d’exemple, un dégazage à l’atmosphère de 1 kg de HFC 134 aura le même impact sur le climat que 1300 kg de CO2 ou encore le même impact qu’un parcours de 10 000 km en berline.

Il est à noter que les substances appauvrissant la couche d’ozone sont également de puissants gaz à effet de serre ; un dégazage à l’atmosphère de 1 kg de CFC 12 ayant le même impact qu’un parcours de 90 000 km en berline.

C’est pourquoi ces substances font l’objet de réglementations internationales, communautaires et nationales qui ont pour but de sécuriser leurs utilisations voir de les interdire.

Contact :

      
Imprimer