Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Progression de la dépense en faveur de la biodiversité et des paysages en 2013

28 janvier 2016 - Développement durable
Imprimer

La dépense de protection de la biodiversité et des paysages est estimée à 2,1 milliards d’euros (Md€) en 2013, en augmentation de 4%.


 Les investissements, réalisés par les collectivités territoriales et soutenus par les agences de l’eau ont continué leur progression sous l’impulsion des dispositions de la directive-cadre sur l’eau et de la loi sur l’eau et les milieux aquatiques avec la mise en oeuvre d’une politique de sauvegarde des zones humides, entre autres. Ainsi, les dépenses de protection ont progressé mais elles ont diminué dans deux domaines : les dépenses agroenvironnementales et l’industrie.

En 2013, la dépense de protection de la biodiversité et des paysages s’élève à 2,1 Md€, soit une progression de 4% par rapport à l’année précédente, proche de l’évolution annuelle moyenne depuis 2000 (+4, %). L’investissement est le principal moteur de cette croissance, en 2013.

Cette progression s’explique par un renforcement des soutiens publics, en particulier ceux des collectivités territoriales. Elle s’inscrit dans un contexte favorable, notamment avec l’adoption par l’État de la Stratégie nationale pour la biodiversité (SNB), répondant aux engagements de la loi de programmation relative à la mise en oeuvre du Grenelle de l’environnement en 2009. La SNB 2011-2020 vise un engagement plus important des divers acteurs en vue d’atteindre les objectifs adoptés, qui sont de préserver et restaurer, renforcer et valoriser la biodiversité, en assurer l’usage durable et équitable.

La dépense de protection en faveur de la biodiversité et des paysages concerne principalement la gestion des espaces et des espèces avec 1581 millions d’euros (M€) en 2013. La réduction des pressions exercées sur les habitats et les espèces représente un quart des dépenses. La
connaissance de la biodiversité est une composante plus faible : 21 M€.

Parmi les actions de gestion des espaces et des espèces, la dépense pour les opérations d’entretien et de restauration des milieux aquatiques s’élève à 486 M€, notamment via les actions des agences de l’eau. Par ailleurs, les collectivités ont dépensé 586 M€ en faveur de la gestion des milieux naturels, dans des domaines tels que l’entretien des rivières, la protection du patrimoine naturel géré au niveau communal, la protection des espaces naturels sensibles.

Pour en savoir plus, consultez les comptes de l’environnement en 2013.

Imprimer