Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Mini-Tab Preview

Salle de lecture

les projections de la demande de transport sur le long terme -

Projections de la demande de transport sur le long terme

21 juillet 2016 (mis à jour le 17 août 2016) - Transports
Imprimer

Commissariat général au développement durable
Théma - Analyse - Juillet 2016

Les projections de trafic ont été réalisées dans le but de normaliser les hypothèses de trafics dans les évaluations économiques des projets et politiques de transport. Élaborées à partir de relations économétriques et d’une modélisation désagrégée et multimodale, ces projections rendent compte de l’évolution tendancielle du secteur des transports ainsi que de l’impact d’inflexions qui peuvent être anticipées aujourd’hui. Elles intègrent une évaluation de l’impact des nouveaux modes que représentent le covoiturage et le transport par autocar.

Entre 2012 et 2030, compte tenu des hypothèses d’évolutions démographique et économique retenues, le trafic de voyageurs augmenterait de 0,7 % par an pour les courtes distances et de 1,2 % pour les longues distances ; la demande en fret s’accroîtrait de 2,1 % et induirait une hausse du trafic de poids lourds de 1,4 %. Il s’agirait d’une rupture par rapport aux évolutions entre 2007 et 2012, marquées par une crise économique.

À plus long terme, le trafic continuerait à augmenter à un rythme presque aussi soutenu entre 2030 et 2050 selon un cadrage tendanciel. Les émissions de CO2 du secteur des transports ne pourront s’approcher des objectifs que grâce à un renforcement important des politiques visant la baisse des consommations unitaires des véhicules, la diffusion de vecteurs énergétiques alternatifs, la maîtrise de la mobilité et le développement des modes alternatifs à la route, illustré dans ce travail par un cadrage alternatif à l’horizon 2050.