Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Protéger l’environnement : l’action publique prime sur l’engagement individuel

28 avril 2016 - Développement durable
Imprimer

Résultats d’enquête sur les opinions et pratiques environnementales des Français en 2015.


Pour tenter de quantifier l’évolution de la relation que les Français entretiennent avec les questions environnementales, il leur est demandé tous les deux ans d’indiquer au travers d’une note s’ils sont plus ou moins sensibles aux problèmes d’environnement. Sur une échelle de 1 à 7, la note moyenne de sensibilité environnementale était en 2005 de 5,28. Cette note a atteint la valeur de 5,55 en 2011 avant de régresser dans les années suivantes. En 2015, elle est revenue à un niveau sensiblement équivalent (5,32) à celui de 2005.

L’âge des enquêtés influe de manière notable sur la sensibilité des Français à l’égard des enjeux environnementaux. Les plus jeunes semblent en effet y être beaucoup moins sensibles que leurs aînés. Ce phénomène est tout particulièrement marqué chez les moins de 25 ans : un quart des enquêtés de la génération née après 1990 attribuent ainsi une haute note de sensibilité (6 ou 7) contre plus de 45 % parmi les générations nées avant 1976.

Même si le phénomène semble un peu moins marqué en 2015 que les deux années précédentes, près de la moitié des Français continuent à penser que c’est d’abord aux pouvoirs publics d’agir pour protéger l’environnement. Alors que les entreprises et les ménages étaient mentionnés par une part équivalente d’enquêtés en 2012, la répartition des réponses a nettement changé depuis.

En effet, les entreprises sont de plus en plus fréquemment citées comme ayant un rôle prioritaire à jouer pour l’environnement et dépassent désormais de neuf points les ménages. Pour la troisième année consécutive, moins d’un Français sur cinq juge que les ménages devraient agir en priorité pour protéger l’environnement.

Source : Opinions et pratiques environnementales des Français en 2015 - Chiffres et statistiques - Avril 2016 - Commissariat général au développement durable

>>> Cliquez ici pour en savoir plus sur les opinions et pratiques environnementales des Français

Imprimer