Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Contrôles techniques

28 janvier 2016 - Énergie, Air et Climat
Imprimer

Sommaire :


      

Publication du bilan du contrôle technique 2015 : une baisse des véhicules mis en contre-visite

28 janvier 2016

Le bilan du contrôle technique 2015 pour les véhicules légers (voitures particulières et utilitaires) et les véhicules lourds vient d’être publié. Le contrôle technique des véhicules participe à la fois à la sécurité routière et à la protection de l’environnement par une maîtrise des émissions de polluants.



Les principaux points du bilan 2015 sont les suivants :

Contrôle technique des véhicules légers

En 2015, 24,46 millions de contrôles de voitures particulières et véhicules utilitaires légers ont été effectués dans les 6 275 centres de contrôle agréés.

Un pourcentage plus bas de véhicules légers et utilitaires refusés au contrôle

En 2015, le taux de prescription de contre-visites est de 18,11%. Il est en diminution par rapport à 2014 (18,94%), que ce soit pour les voitures particulières, 17,65% contre 18,43% en 2014, ou pour les véhicules utilitaires légers, 21,11% contre 22,22% en 2014.

Les véhicules utilitaires légers (VUL) toujours sous surveillance

Plus d’un cinquième des VUL présentés au contrôle technique ont encore nécessité une contre-visite ; le bilan montre qu’en 2015, pour les véhicules les plus anciens, les contre-visites sont encore, en moyenne, plus nombreuses. Le taux de contre-visite est ainsi 26,61% pour les véhicules utilitaires légers de plus de 10 ans. Les utilisateurs de ces véhicules doivent donc continuer à se montrer plus vigilants quant à leur entretien car il y va de leur propre sécurité et de celle des autres usagers de la route.

Un contrôle de fiabilité portant sur 12 fonctions essentielles

Obligatoire pour les véhicules légers immatriculés depuis 4 ans dans l’année en cours, le contrôle a porté, sur 141 points pouvant conduire à 459 altérations élémentaires, dont 203 soumises à prescription de contre-visite.

Ces altérations sont regroupées en 12 fonctions essentielles : identification (immatriculation), freinage, direction, visibilité (pare-brise, rétroviseurs), éclairage et signalisation, liaisons au sol (suspensions, pneumatiques), structure de la carrosserie, équipements (sièges, ceintures, avertisseur sonore), organes mécaniques, pollution et niveau sonore, gaz, électrique.

Les fonctions qui ont motivé le plus de contre-visites sont, comme les années précédentes :

  • les liaisons au sol (9,15%, en diminution par rapport à 2014 : 9,56%),
  • l’éclairage et la signalisation (8,48%, en diminution par rapport à 2014 : 8,72%), 
  • le freinage (5,05%, en diminution par rapport à 2014 : 5,41%). Les utilisateurs de véhicules de plus de dix ans doivent notamment porter une attention accrue à l’entretien de leur système de freinage car ce dispositif apparaît très sensible au vieillissement du véhicule.

Contrôle technique des véhicules lourds

En 2015, 1 161 094 véhicules lourds (poids lourds et véhicules de transport en commun de personnes) ont été contrôlés dans les 412 installations agréées.
 
Une légère baisse des véhicules placés en interdiction de circuler

Le taux de mise en contre-visite des 1 069 756 visites techniques périodiques est de 10,00% réparties comme suit :

  • 7,13% des visites ont donné lieu à la prescription d’une contre-visite sans interdiction de circuler,
  • 2,87% ont donné lieu à la prescription d’une contre-visite avec interdiction de circuler.

Ce taux de mise en contre-visite est en baisse par rapport à 2014 (10,36%). Le taux de prescription de contre-visites varie sensiblement avec la catégorie de véhicules contrôlés. Il est de 9,40% pour les véhicules motorisés et de 11,37% pour les véhicules remorqués.

Obligatoire pour les véhicules de transport en commun immatriculés depuis 6 mois dans l’année en cours et pour les poids-lourds immatriculés depuis 1 an dans l’année en cours, le contrôle porte sur 1 504 altérations élémentaires, dont 669 soumises à prescription de contre-visite (467 sans interdiction de circuler et 202 avec interdiction de circuler).

Les fonctions qui ont le plus motivé de mises en contre-visite sont :

  • le freinage (4,98%, en diminution par rapport à 2014 : 5,27%),
  • le contrôle complémentaire des véhicules de transport en commun de personnes (3,18%, en augmentation par rapport à 2014 : 2,83%),
  • le contrôle complémentaire pour les véhicules de transport de marchandises dangereuses (3,00%, en diminution par rapport à 2014 : 3,25%),
  • les liaisons au sol (2,32%, en diminution par rapport à 2014 : 2,47%).

Ces bilans annuels du contrôle technique sont consultables en ligne aux adresses suivantes :
• Véhicules légers : http://www.utac-otc.com/véhicules-légers/bilan-et-chiffres
• Poids lourds : http://www.utac-otc.com/véhicules-lourds/bilan-et-chiffres

En savoir plus sur le contrôle technique des véhicules

      
Imprimer