Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Qivivo, le thermostat qui monte pour faire baisser les factures

5 février 2016 (mis à jour le 4 février 2016) - Développement durable
Imprimer

C’est petit, connecté et intelligent. Le thermostat Qivivo promet de surveiller le chauffage, le confort de l’habitant. Plus encore : il permet d’anticiper les besoins et d’aider à rénover les logements. Mode d’emploi de cet outil discret qui agit, mine de rien, sur la facture d’énergie.


Qivivo est une start-up française créée en 2012 et basée à Nantes. Depuis 2014, plusieurs milliers de thermostats ont été vendus. Minh Lê, cofondateur de Qivivo, nous explique comment fonctionne leur thermostat.

Qivivo, c’est quoi ?

Un thermostat intelligent, connecté à internet, qui surveille et programme le chauffage d’un logement. Par exemple, je pars en week-end, je décide à quel moment le chauffage sera éteint et remis en marche, et ce simplement à partir d’un smartphone ou d’un ordinateur. Le thermostat possède en plus des capteurs de présence et de température. En cas d’oubli, il prévient l’utilisateur et adapte le chauffage automatiquement. C’est la valeur ajoutée par rapport à un thermostat classique : grâce aux capteurs, il repère et apprend les usages. Or, souvent les gens ne savent pas bien régler la température de leur logement ou simplement oublient de programmer ou de reprogrammer leur thermostat. Celui de Qivivo peut détecter la présence ou l’absence, prend en compte l’inertie du logement et adapte tout seul la température. L’habitant n’a rien à faire. En d’autres termes, il s’autoprogramme par défaut, peut même anticiper la météo et régler tout seul les changements éventuels. Au bout de quelques mois, il connaît tous les secrets de la famille…. sur leurs préférences de chauffage.

Comment ça marche ?

Comme un thermostat classique, un module se branche sur chaudières à gaz, fioul bois ou pompe à chaleur, ou sur les fils pilotes des chauffages électriques. Connecté à internet, le thermostat (placé dans la pièce de vie) permet de gérer les programmations et le suivi des consommations à distance.

Une fonction ?

Alerte absence. Vous oubliez de couper votre chauffage ? Vous recevez un message pour vous en avertir et vous proposer de passer en mode Hors gel.

Le coût ?

En fonction du modèle, le prix varie de 100 à 150 euros.

Les bénéfices de ce compteur ?

Avec cet outil, le chauffage est réglé au plus près des besoins et il n’y a donc pas de déperdition de chaleur inutile. L’habitant gagne en confort et en économies d’énergie. L’économie sur la facture peut aller jusqu’à 40 % selon les usages antérieurs de l’habitant.
Le + de Qivivo : le diagnostic énergétique

Grâce aux capteurs, le système enregistre, au bout de plusieurs mois, d’où viennent les déperditions de chaleur et permet d’établir un diagnostic énergétique. Et c’est l’ambition des fondateurs : vendre leur thermostat aux prescripteurs traditionnels comme une aide à la rénovation énergétique des logements de leurs clients. « Le plus, c’est le calcul sur les données collectées. En enregistrant les variations d’énergie, on aide l’habitant non seulement à avoir une température optimisée dans son logement, mais aussi à savoir quels travaux d’isolation faire. Il y a traditionnellement deux freins à la rénovation : « Je ne sais pas par quoi commencer » et « Je ne connais pas le retour sur investissement ». Qivivo permet d’identifier précisément les travaux à faire et de définir des priorités.

Imprimer

Voir aussi