Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Qu’est-ce que la consommation durable ?

6 avril 2012 - Développement durable
Imprimer

Sommaire :


      

Qu’est-ce que la consommation durable ?

6 avril 2012 (mis à jour le 13 mars 2014)


La consommation durable comprend trois dimensions : mieux acheter, mieux utiliser et mieux jeter

Image d'un chariotMieux acheter

Mieux acheter, d’une part, en sélectionnant les produits qui ont le moins d’impact sur l’environnement (consommation éco-responsable) tout au long de leur cycle de vie (production, distribution, utilisation, fin de vie). Concrètement, les produits qui ont moins d’impact sur l’environnement ont notamment :

  • des modes de fabrication qui utilisent moins de ressources, moins d’énergie, et émettent moins de pollution (rejets solides, liquides ou gazeux) ou de gaz à effet de serre (notamment comme les produits certifiés par un éco-label, sans substances toxiques, contenant des matériaux recyclés, avec peu d’emballage, issus de l’agriculture biologique…
  • des modes de transport d’une distance plus courte et/ou dont la logistique a été optimisée pour émettre moins de pollution et de gaz à effet de serre, notamment grâce au recours au ferroviaire et au fluvial (comme les produits de saison cultivés localement).
  • une utilisation qui dure dans le temps permettant ainsi d’utiliser moins de produits et/ou de les remplacer moins souvent : produits solides, réparables, peu soumis aux effets de mode
  • des déchets en fin de vie du produit qui produisent également moins de pollution ou de gaz à effet de serre lors de leur élimination ex : produits réutilisables, matériaux recyclables et recyclés…

Et, d’autre part, en faisant le choix de produits qui respectent les droits sociaux de ceux qui ont participé à sa production. Cette dimension sociale repose à la fois sur l’éthique et sur l’équité : elle se concentre généralement sur les conditions de travail aux différentes étapes de production (droits de l’homme, liberté syndicale, interdiction de travail des enfants,…) et sur une plus juste rémunération des producteurs (commerce équitable).

Mieux utiliser

Mieux utiliser, c’est mieux utiliser les produits pour limiter leurs impacts sur l’environnement. Adopter un juste dosage pour les produits ménagers, utiliser le papier recto-verso, adopter des comportements économes en énergie, réparer les produits pour allonger leur durée de vie… sont des exemples dune meilleur utilisation des produits.

Mieux jeter

Mieux jeter, c’est favoriser la valorisation finale d’un produit. Soit en le réutilisant, après l’avoir réparé par exemple, soit en l’orientant vers une filière de recyclage, à travers notamment un tri pertinent des déchets ménagers.

 Une politique de promotion de la production et consommation durables

 Production et consommation durables visent à associer dans le bien ou le service produits meilleur respect de l’environnement, progrès social et performance économique. La politique de consommation et production durables vise également l’information et la prise de conscience des consommateurs (ménages, commerce Business to Business, acheteurs publics).

 Il faut ainsi chercher à ce que l’offre soit :
  • disponible : promotion de l’éco-conception, fiabilité et partage des méthodes d’évaluation en analyse du cycle de vie, mise à disposition de bases de données publiques et gratuites, soutien au commerce équitable…
  • visible : effectivement présente en rayon / en catalogue, engagement volontaire de la fédération du commerce et de la distribution pour offrir en rayons des produits éco-labellisés et du commerce équitable...
  • lisible (identifiable) : étiquette énergie, émission de polluants volatils par les produits de construction et de décoration, écolabels, expérimentation de l’affichage environnemental des produits de grande consommation, notion de coût du cycle de vie dans les projets 2011 de directives marchés publics, diagnostic de performance énergétique affiché sur les offres immobilières, étiquetage des produits de construction…
  • crédible : droit à l’information environnementale du consommateur inscrit dans la loi Grenelle 1, charte 2008 avec le Bureau de vérification de la publicité pour une publicité éco-responsable, guides pratiques sur les allégations environnementales en 2010 et 2012, adoption de normes …
  • accessible au plus grand nombre : droit du consommateur à des produits respectueux de l’environnement à des prix attractifs inscrit dans la loi Grenelle 1, éco-prêts, bonus malus, idées de « chèque vert » ou de « TVA verte », …
  • désirable : image sociale, perception du rapport qualité prix, préconisation de « nudges verts » (coups de pouce)par le conseil d’analyse stratégique, campagne de consommation pendant la semaine du développement durable, …
  • une fois achetée, utilisée de manière responsable : convention 2009 pour développer les sacs à déchets en plastique biodégradable, juste dose, durabilité lié à l’attention pour l’entretien, la réparation ou le réemploi, troc, partage, économie de la fonctionnalité, déchet bien trié…

Un soutien croissant de niveau communautaire

 La politique française s’inscrit dans la politique communautaire de consommation et production durables qui prend notamment sa source dans le Plan d’action « Consommation production durables – Politique industrielle durable » publié par la Commission le 16 juillet 2008 sous la présidence française de l’union.

Ce plan vise à renforcer et mettre en cohérence plusieurs outils communautaires : éco-conception, étiquette énergie, écolabel, marchés publics écologiques, règlement EMAS de management environnemental, responsabilité sociétale des entreprises, investissement socialement responsable, etc., et fixe des objectifs généraux en matière de politique industrielle durable.
Sa révision est prévue. La commission européenne a consulté les parties prenantes du 11 janvier au 3 avril 2012 selon quatre axes possibles de renforcement de la politique communautaire de consommation et production durables :
  • Consommation et production durables – politique industrielle durable
  • Achats publics durables
  • Amélioration de l’empreinte environnementale des produits
  • Amélioration de l’empreinte environnementale des organisations

 ec.europa.eu/environment/consultations/sustainable.htm

 La commission européenne a également adopté le 20 septembre 2011 une Feuille de route pour une Europe efficace dans l’utilisation des ressources

 9 septembre 2011 Feuille de route de la Commission pour une Europe efficace dans l’utilisation des ressources (PDF - 175 Ko)

Au niveau international

Un cadre décennal d’action ("10 YFP") pour la consommation et la production durables (CPD) a été adopté (article 226 du texte final "l’avenir que nous voulons") lors de la conférence internationale de l’ONU "Rio + 20"  :

"226. Nous adoptons le cadre décennal de programmation concernant les modes de consommation et de production durables, dont le texte figure dans le document A/CONF.216/5, et soulignons que les programmes qu’il contient ont un caractère facultatif. Nous invitons l’Assemblée générale à charger, à sa soixante-septième session, un organe composé d’États Membres de prendre toutes les mesures nécessaires pour rendre le cadre pleinement opérationnel."

Site du ministère de l’écologie : la prise en compte de la consommation et de la production durables dans les affaires internationales : www.developpement-durable.gouv.fr/Les-modes-de-consommation-et-de.html

 

      
Imprimer