Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Quais bus modulaires, une des réponses à l’objectif d’accessibilité des transports collectifs

17 juillet 2014 (mis à jour le 29 août 2014)
Imprimer

Dans le rapport "Réussir 2015" qu’elle a remis au Premier ministre, la sénatrice Claire-Lise Campion recommandait la réalisation par le Centre d’études sur les réseaux, les transports, l’urbanisme et les constructions publiques (CERTU) d’une analyse, de tests et d’évaluation du coût des dispositifs existants de type "arrêts accessibles modulaires".

Le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (CEREMA), établissement public sous tutelle du ministère du développement durable, a réalisé une étude comparative des produits actuellement disponibles. Celle-ci s’est focalisée sur deux dispositifs d’arrêt accessible modulaire, le premier produit par une entreprise espagnole, le second par une société française.

Les intérêts premiers de ces dispositifs sont leur rapidité de mise en œuvre et leur possibilité à être mobiles. Le premier produit étudié est plus enclin à une utilisation en tant qu’arrêt temporaire lors de travaux sur la voirie tandis que le second correspond plus à une utilisation en inter-urbain ou péri-urbain. La qualité de l’espace public est également un point à prendre en compte avec la question de l’intégration de ces quais modulables dans l’espace public.

Le rapport d’étude est désormais mis à disposition des autorités organisatrices de transport et des gestionnaires de voirie qui oeuvrent au quotidien à une meilleure accessibilité des services de transport collectif aux personnes handicapées ou à mobilité réduite. Situé à l’interface entre la voirie et le véhicule, le point d’arrêt est en effet un maillon stratégique pour la continuité de la chaîne de déplacement.

Ce rapport complète le corpus de guides pratiques déjà disponibles sur le sujet. 

Imprimer