Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Episode de pollution



7 décembre 2016 - Énergie, Air et Climat
Imprimer

Sommaire :


      

Les bons gestes en cas de pic de pollution 

2 décembre 2016 (mis à jour le 7 décembre 2016)

Les actions à tenir en période d’épisode de pollution sont graduées par le préfet en fonction de l’intensité de l’épisode observé. En cas de pic de pollution, plusieurs bons gestes peuvent être mis en place par les usagers et dans tous les secteurs pour permettre la baisse de la concentration de polluants.




  • Lors du dépassement du seuil d’information : la diffusion immédiate d’informations adaptées (information sur l’épisode de pollution) et de recommandations par le Préfet est nécessaire pour permettre à tous de réduire certaines émissions, et aux personnes sensibles de prendre des précautions. Au-delà de ce niveau, une exposition de courte durée aux polluants présents dans l’air induit un risque pour la santé, particulièrement pour les personnes sensibles. Pour les particules fines PM10, ce seuil d’information correspond à 50µg/m3. Le préfet communique des recommandations sanitaires pour les périodes les plus sensibles.
  • Lors du dépassement du seuil d’alerte : le préfet complète ces recommandations par des mesures d’urgence contraignantes pour les secteurs émetteurs de polluants dans l’air. Au delà de ce niveau, une exposition de courte durée présente un risque pour la santé de l’ensemble de la population ou de dégradation de l’environnement.

Les bons gestes



En cas de pic de pollution, plusieurs bons gestes peuvent être mis en place par les usagers et dans tous les secteurs pour permettre la baisse de la concentration de polluants :

  • les secteurs de l’industrie et de l’agriculture peuvent agir en reportant leurs activités émettrices de polluants.
  • il est recommandé aux usagers de ne pas brûler de déchets verts, ou d’éviter l’utilisation d’appareils de chauffages polluants.
  • pour agir sur le trafic, il est conseillé à chacun, si on ne peut éviter les dépassements en voiture, de réduire sa vitesse au volant et de prendre en compte, le cas échéant, les restrictions de circulation alternée. Agir dans tous les secteurs


http://www.developpement-durable.gouv.fr.vpn.e2.rie.gouv.fr/IMG/png/Bandeau_CQA.png

  • Pour plus d’informations sur le certificat qualité de l’air, cliquez ici.
  • Pour commander votre certificat qualité de l’air, cliquez ici.

 

http://www.developpement-durable.gouv.fr.vpn.e2.rie.gouv.fr/IMG/png/CQA_bandeau.png

 

A compter du 15 janvier 2017, les véhicules circulant dans Paris devront obligatoirement s’équiper d’un certificat qualité de l’air, « Crit’Air ».
Plus d’information : http://www.paris.fr/stoppollution

 

 

 

 

 

 

      
Imprimer