Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Réduction des émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques résultant des activités directes et au sol de la plateforme aéroportuaire

10 mai 2016 - Énergie, Air et Climat
Imprimer


Ségolène Royal annonce la publication du décret permettant l’établissement par les aéroports principaux de programmes d’action visant à « réduire les émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques résultant des activités directes et au sol de la plateforme aéroportuaire ».

•    Ces dispositions concernent en particulier le roulage des avions et la circulation de véhicules sur la plateforme. L'objectif est de réduire par rapport à l'année 2010, de 10 % au moins en 2020 et de 20 % au moins en 2025, l'intensité en gaz à effet de serre et en polluants atmosphériques.

•    Le décret fixe la liste des gaz à effet de serre et des polluants atmosphériques concernés. Il définit la méthode utilisée par les exploitants d’aérodrome pour établir les quantités et l’intensité de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques émis pendant l’année 2010 ainsi que la méthode pour élaborer les prévisions de quantités et d’intensité de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques émis pour les années 2020 et 2025.

•    Les programmes d'actions seront communiqués à l'ADEME qui en établira un bilan national au plus tard le 31 décembre 2017.

•    Onze aéroports sont concernés par cette mesure d’application de la loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte : Bâle-Mulhouse, Beauvais-Tillé, Bordeaux-Mérignac, Lyon-Saint-Exupéry, Marseille-Provence, Nantes-Atlantique, Nice-Côte d’Azur, Paris-Charles-de-Gaulle, Paris-Le Bourget, Paris-Orly et Toulouse-Blagnac.

 Télécharger le communiqué (PDF - 133 Ko)

Imprimer