Votre énergie pour la France

Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Réforme de la politique commune de la pêche : un accord ambitieux et réaliste

3 juin 2013 - Mer et littoral
Imprimer


Frédéric Cuvillier salue l’accord politique trouvé entre le Parlement européen, la Commission européenne et le Conseil des ministres européens en charge de la pêche, portant sur la réforme de la politique commune de la pêche (PCP).

Cet accord intervient au moment où les derniers chiffres sur l’état des stocks montrent que les efforts importants déjà réalisés par les pêcheurs pour gérer durablement la ressource halieutique portent leurs fruits. D’après les données que la Commission européenne vient de transmettre au Conseil, l’amélioration se poursuit : 61% du stock de poissons de l’Atlantique nord-est est pêché durablement en 2013, contre 27% en 2010 et 6% en 2005. 

Pour le ministre,  l’accord sur la réforme de la politique commune de la pêche, trouvé après un an de discussions entre les trois institutions, est « un bon accord, un bon compromis, à la fois ambitieux car son objectif est de permettre une pleine restauration des stocks, et réaliste, grâce à la mise en place progressive de l’élimination des rejets ». Cet accord instaure en effet un pourcentage autorisé de rejets, limité et soumis à certaines conditions, qui permettra aux professionnels de s’adapter.

Les autres points de la réforme ont été confirmés, notamment le refus des concessions de pêche transférables, les dispositions relatives à la régionalisation, le respect des prérogatives des institutions définies dans le Traité de Lisbonne, l’encadrement de la capacité de la flotte, la reconnaissance effective des régions ultrapériphériques (RUP) françaises ou la part prépondérante des pêcheurs dans les Conseils consultatifs régionaux (CCR).

Une fois cet accord confirmé, l’enjeu sera celui de la mise en œuvre et de l’accompagnement des pêcheurs pour s’adapter à cette nouvelle politique. A ce titre, le ministre réitère son souhait d’une adoption la plus rapide possible de l’instrument financier de la PCP, le fonds européen des affaires maritimes et de la pêche (FEAMP).

Télécharger le communiqué de presse (PDF - 66 Ko)


Contact presse :
Service de presse : 01 40 81 77 57
secretariat.presse-transports@developpement-durable.gouv.fr

 

Imprimer