Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Remise du dossier « Seine-Escaut 2020 »

26 février 2015 - Transports
Imprimer

La remise du dossier « Seine-Escaut 2020 » est une étape essentielle vers la réalisation du canal Seine-Nord Europe et le développement du transport fluvial en Europe


Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, Maxime Prévot, Vice-président du Gouvernement wallon et Ministre des travaux publics, de la santé, de l’action sociale et du patrimoine, et Léo Clinckers, représentant du Ministre flamand des Travaux Publics Ben Weyts, se sont rencontrés aujourd’hui à Lens pour acter la remise du dossier de demande de subvention « Seine-Escaut 2020 » à la Commission européenne.

La France et la Belgique sollicitent ainsi le financement par l’Union européenne de 40% des investissements réalisés sur la période 2014-2020 sur l’ensemble du périmètre du projet Seine-Escaut, taux maximal permis par les règlements européens. Ce dossier s’inscrit dans la continuité de la déclaration de Tallinn d’octobre 2013, co-signée par les Ministres des Transports et des Travaux Publics des territoires concernés et la Commission européenne.

La Wallonie, la Flandre et la France ont à cette occasion rappelé que le soutien de l’Europe constituait un levier indispensable à la réalisation du projet Seine-Escaut, qui permettra de créer un réseau fluvial intégré et à grand gabarit au cœur de l’Europe.

Sur le territoire français, ce projet inclut non seulement la réalisation du canal Seine-Nord Europe, mais également les opérations d’accompagnement en amont et en aval du canal sur la Seine, l’Oise et dans le Nord-Pas-de-Calais, conduites par Voies navigables de France. Pour ces opérations d’accompagnement, les financements européens obtenus dans le cadre de ce dossier viendront ainsi compléter ceux prévus dans les contrats de plan Etat-Région 2015-2020 en cours de finalisation.

 «Je tiens à souligner l’important partenariat financier, autour du transport fluvial, entre l’Etat, les collectivités territoriales et l’Europe, et souhaite son inscription dans la durée.

Après la décision de créer une société de projet chargée de réaliser le canal Seine-Nord Europe, adoptée par l’Assemblée Nationale à la fin du mois de janvier, le dépôt de ce dossier de subvention auprès de l’Union européenne permet de franchir une nouvelle étape vers la réalisation de ce grand chantier, avec un objectif de lancement des travaux en 2017 et une mise en service à partir de 2023»
a dit Alain Vidalies.

Pour le Ministre Maxime Prévot, le projet de la liaison Seine-Escaut est un enjeu majeur pour la Wallonie. «Il permettra la création d’un réseau européen de navigation à grand gabarit reliant les principaux centres industriels, logistiques et commerciaux et réaffirmera la position stratégique de la Wallonie en tant que nœud intermodal idéalement situé au cœur de l’Europe. En plus du développement économique, de la création d’emplois et des économies d’échelle qui seront réalisées, ce projet permettra d’augmenter le trafic fluvial de marchandises de 22 % à l’horizon 2020 en Wallonie». En ce qui concerne le financement, le Ministre Prévot a d’ores et déjà prévu les engagements budgétaires nécessaires notamment pour la mise à gabarit de la traversée de Tournai, qui fera d’ailleurs l’objet d’un permis d’urbanisme très prochainement.

Télécharger le communiqué de presse (PDF - 59 Ko)

Contacts presse :
Cabinet d’Alain Vidalies  (+33) 01 40 81 77 57
Porte-parole de Maxime Prévot : Audrey Jacquiez  (+32) 497 161 861
Cabinet de Ben Weyts (+32) 477 99 80 88

 

Imprimer