La conférence environnementale 2014

Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Répondre aux défis du développement de l’éolien terrestre en zones cycloniques

3 avril 2013 - Énergie, Air et Climat
Imprimer


Delphine BATHO, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, a publié aujourd’hui un nouveau tarif d’achat pour favoriser le développement de l’éolien dans les départements d’Outre-mer situés dans des zones particulièrement exposées au risque cyclonique.

Ces départements ne sont pas connectés au réseau électrique de la métropole. Ils doivent relever de nombreux défis pour assurer leur approvisionnement énergétique dans des conditions sûres, économiques et durables.

Le développement des énergies renouvelables, en particulier de l’éolien terrestre, est une opportunité pour produire une énergie locale, propre et compétitive. Mais l’intégration de ces énergies, dont la production est intermittente, peut fragiliser la stabilité du réseau électrique. Les moyens de production d’électricité doivent aussi résister aux conditions météorologiques particulières de ces territoires, soumis au risque cyclonique (vents violents).

C’est pourquoi le nouveau dispositif permettra d’anticiper la production de l’éolienne quelques jours à l’avance pour garantir l’équilibre du réseau et ainsi assurer la sécurité d’approvisionnement. Les éoliennes devront aussi pouvoir résister aux cyclones de ces régions, comme c’est le cas par exemple des éoliennes rabattables.

Lors de la conférence environnementale de septembre 2012, le gouvernement a annoncé sa volonté de promouvoir le développement de solutions innovantes pour répondre aux enjeux des départements d’Outre-mer. Le développement de l’éolien terrestre doit permettre de faire progresser ces territoires vers plus d’autonomie énergétique. Il doit aussi participer à la relance de la filière industrielle française dans ce secteur.

Télécharger le communiqué de presse (PDF - 133 Ko)

Contact presse :     01 40 81 78 31

Imprimer