Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Retour sur le side-event « Fret et logistique : politiques et actions pour le climat »

11 décembre 2015 - COP 21
Imprimer

A l’occasion de la COP 21, le ministère a organisé un side-event le 4 décembre sur les politiques et actions pour le climat dans le domaine du Fret et de la logistique à la Galerie des Solutions du Bourget.


L’événement a permis de présenter différents outils mis en place à l’initiative du ministère et de ses partenaires pour améliorer la contribution du fret et de la logistique à la transition énergétique  et à la lutte contre le changement climatique.

 

France Logistique 2025

David Zambon (DGITM) a présenté les différentes démarches engagées concernant le fret ferroviaire, le fret fluvial, la stratégie nationale portuaire, les transports routiers et la logistique en soulignant qu’elles ont en commun d’être menées de façon partenariale avec comme objectif l’amélioration de la performance  

 

Actions des acteurs du transport et de la logistique en France

Yves Fargues (Union des entreprises de transport et de logistique de France) a présenté le point de vue d’une organisation professionnelle. Il a notamment décrit les leviers sur lesquels les professionnels pouvaient agir : le taux de chargement des véhicules, l’efficacité énergétique des véhicules, l’empreinte carbone des véhicules et le report modal via le choix donné au client.

 

L’appel à projets « 21 initiatives pour le climat »

Alexis Rouque (HAROPA – Ports de Paris) est revenu sur l’appel à projets « 21 initiatives pour le climat ». HAROPA a sélectionné via un appel à projet 21 projets innovants répartis en 3 catégories : éco mobilité : quai maritime au cœur des villes, éco industrie : quand nos déchets deviennent ressource et innovation : cap sur zéro émissions. Les projets lauréats étaient présentés au Grand Palais dans le cadre de la COP 21.

 

Engagements d’une entreprise du TRM, pour gérer et maitriser les émissions de CO2

Dominique Derval (Transports Serge DERVAL) a présenté les actions mises en œuvre par sa société concernant les émissions de CO2. L’entreprise est notamment adhérente à la Charte Objectif CO2, les transporteurs s’engagent et a fait partie des entreprises pilotes du projet Label Objectif CO2. Dominique Derval est notamment revenu sur la nécessité d’une démarche collaborative entre les différents acteurs et sur l’organisation à mettre en place en interne dans la société.

 

Chartes d’engagement volontaire de réduction des émissions de CO2

Yann Tréméac (ADEME) est revenu sur la charte « Objectif CO2 – les transporteurs s’engagent » qui propose aux entreprises, sur la base du volontariat, un engagement sur 3 ans, accompagné d’un plan d’actions concrètes sur plusieurs axes de réduire les émissions de CO2. La démarche a fédéré plus de 1200 entreprises et a permis d’éviter l’émission de près d’un million de tonnes de CO2 depuis sa création. Un système de labellisation est en cours d’élaboration

 

Fret 21

Dans la continuité de la démarche « Objectif CO2 – les transporteurs s’engagent », Denis Choumert (AUTF) a détaillé le dispositif « FRET 21 – les chargeurs s’engagent » qui incite les entreprises agissant en tant que « donneurs d’ordres » des transporteurs à mieux intégrer l’impact des transports dans leur stratégie de développement durable afin de réduire l’impact sur le climat du transport de marchandises.

 

Logistique urbaine et territoriale : l’exemple de la ville de Paris

Alexandre Tella (Ville de Paris) a présenté différentes initiatives engagées par la Ville de Paris concernant la logistique urbaine et territoriale. Une nouvelle charte d’engagement a été signée en septembre 2013 avec 80 partenaires (90 en 2015). Cette charte, plus opérationnelle comprend notamment la déclinaison des orientations en projets avec des actions précises, suivies et renouvelées. La ville de Paris a également mis en place un plan de lutte contre la pollution liée au trafic routier, lancé un appel à projet d’expérimentation sur la logistique urbaine (22 projets sélectionnés), engagé des études de faisabilité pour l’implantation de centres de distribution urbaine et identifié des espaces dédiés à la logistique au sein de son PLU.

 

Charte logistique urbaine

Yann Trémeac (ADEME) a évoqué le cadre national pour des chartes de logistique durable en ville élaboré avec différents partenaires et le travail mené avec l’Etat pour élaborer une boîte à outils à l’attention des collectivités qui souhaiteraient s’engager dans l’élaboration de chartes logistiques locales à décliner le cadre national

 

Optimod’Lyon

Thomas Baudel (IBM) a présenté les résultats du projet Optimod’Lyon cofinancé par les partenaires et les Investissements d’avenir dans le cadre du programme Véhicule du futur des opéré par l’Ademe. L’application SmartDeliveries permet de guider les livreurs en optimisant leurs tournées et en leur fournissant des alertes contextualisées via l’utilisation de données de la ville de Lyon. L’application SmartFreight fournit un module de conduite rationnelle qui analyse la conduite du chauffeur livreur (conseils d’amélioration et bilan de ses performances) ainsi qu’un module de navigation avancée qui permet au chauffeur de visualiser sur son smartphone les conditions de trafic temps réel et prédictives de la Métropole de Lyon.

 

Obligation d’information sur le gaz à effet serre émis par les transports

Afin de permettre aux usagers d’orienter leur choix vers les transports les moins émetteurs, le code des transports impose maintenant aux entreprises de transport d’informer leurs clients des émissions de gaz à effet de serre de leurs prestations.

Imprimer