Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Révision de la norme Afnor sur les bandes d’éveil de vigilance

18 août 2010
Imprimer

La commission de normalisation chargée de réviser la norme Afnor NF P 98-351 relative aux caractéristiques et essais des dispositifs podotactiles au sol d’éveil de vigilance à l’usage des personnes aveugles ou malvoyantes a achevé ses travaux.

Composée de représentants des collectivités territoriales - maîtres d’ouvrage, des industriels, des associations de personnes handicapées, des services de l’Etat et d’experts en accessibilité, cette commission a recherché à améliorer la sécurité des cheminements des personnes handicapées ou à mobilité réduite.

La norme Afnor P98-351 précise les caractéristiques, les essais et les règles d’implantation des dispositifs podotactiles destinés à éveiller la vigilance des piétons.

Elle indique notamment :

  • la largeur de ces bandes podotactiles (58.75 cm ou 40 cm selon le lieu d’implantation)
  • la forme, le diamètre et l’épaisseur des plots
  • leur stabilité aux variations de température, leur résistance à la glissance et leur tendance à se déformer sous l’effet de fortes charges
  • la valeur minimale du contraste visuel du dispositif podoctatile car les retours d’expérience démontrent que ce contraste visuel de la bande podotactile par rapport au sol adjacent renforce l’éveil de vigilance.
  • l’usure maximale tolérée des plots
  • et la distance d’implantation de la bande d’éveil de vigilance par rapport à la zone de danger.

Les dispositifs décrits par la norme NF P98-351 ne sont destinés ni au guidage, ni à l’orientation, ni à l’information, ni à la localisation. Ils n’ont pour but que d’éveiller l’attention : la sécurité des personnes aveugles ou malvoyantes repose en effet essentiellement sur leur vigilance, en particulier à l’approche de zones de danger. C’est pourquoi les bandes d’éveil de vigilance doivent être implantées parallèlement à la limite de la zone de danger.

Ces bandes d’éveil de vigilance peuvent être implantées :

  • sur les quais d’accès aux transports collectifs guidés, maritimes et fluviaux
  • face à une traversée de voie, routière ou ferrée
  • et en haut d’une volée d’escalier implanté sur la voirie ou un espace public.

Au-delà de ces seuls trois cas, les dispositifs au sol d’éveil de vigilance, notamment décrits dans leurs caractéristiques dimensionnelles par la norme NF P98-351, ne peuvent pas être utilisés dans d’autres situations et d’autres lieux. Cette restriction des lieux d’implantation de ces dispositifs a pour objectif de garantir l’homogénéité du message transmis : à savoir l’éveil de la vigilance en approche d’une zone de danger.

Enfin il est important de rappeler que la règlementation relative à l’accessibilité de la voirie impose l’installation de bandes d’éveil de vigilance - conformes aux normes en vigueur - au droit des traversées piétonnes matérialisées ainsi que le long des quais de transport guidé surélevés de plus de 26 cm.

Cette norme remplace la norme homologuée NF P98-351 de février 1989 qui reste en vigueur jusqu’au 1er octobre 2010.

 

Imprimer