Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Ridygo est un service de covoiturage courte distance

26 septembre 2016 (mis à jour le 19 juillet 2016) - Développement durable
Imprimer

Il répond au besoin de flexibilité horaire, principal frein à l’adoption du covoiturage au quotidien, par une approche prédictive, temps-réel et multimodale.


Porté par la Scop Scity.coop, ancrée dans l’économie sociale et solidaire, il répond également à des enjeux de mobilité inclusive : 50% des personnes en insertion ont déjà refusé un emploi pour des raisons liées à la mobilité. Ridygo met en place un modèle économique permettant à ces personnes de se déplacer gratuitement.

Une offre de chèque covoiturage, sur le modèle des titres restaurant, permettra aux entreprises de financer les trajets de leurs salariés.

Ridygo, dans le secteur clé des des transports, est l’une des 37 startups lauréates de l’appel à projets jeunes pousses de la greentech verte.

Ridygo

La genèse du projet

Travaillant sur le territoire de la technopole de Sophia Antipolis, nous nous sommes apercu qu’un grand nombre de salariés de la zone effectuaient leurs déplacements seuls, dans leur voiture individuelle. Les transports en commun ne répondent pas à la demande en ne couvrant pas l’ensemble du territoire et en étant trop souvent saturés. Il en résulte un trafic routier important (impliquant des embouteillages), un impact négatif sur l’environnement, et une insatisfaction globale des personnes effectuant ces trajets courts.

Mais, alors que bien souvent les usagers effectuent des trajets semblables, facilement mutualisables (centre urbain <> zone d’activité), les plateformes de covoiturage existantes ne répondaient pas aux enjeux de flexibilité (notamment horaire) qui empêchent les usagers de partager ces trajets.

D’autre part, si la difficulté liée aux déplacements existe pour tous, elle est d’autant plus importante pour les personnes en situation de précarité, éloignées de l’emploi, qui n’ont pas les moyens de se déplacer. Ainsi, 50% des personnes en insertion ont déjà refusé un emploi pour des raisons de mobilités, 25% ne disposent d’aucun moyen de se déplacer, 1/4 de la population en âge de travailler peut être touchée par des problèmes de mobilité.

Il nous a donc semblé naturel d’inscrire Ridygo dans une démarche de « mobilité inclusive », permettant, en lien avec les acteurs de l’insertion et les collectivités, de lever les freins à l’emploi et à l’insertion économique liés à aux déplacements.

Le porteur du projet

Arnaud DelcasseArnaud Delcasse est ingénieur de l’école nationale supérieure d’informatique pour l’industrie et l’entreprise (ENSIIE). Engagé depuis longtemps dans le milieu associatif et autour des enjeux sociaux, partant du constat d’une fracture qui s’accentuait entre le monde de l’innovation numérique qui s’éloignait des valeurs de solidarité et d’une économie sociale et solidaire qui n’arrivait pas à s’emparer des enjeux numériques, il a cofondé en 2015 la Scop Scity.coop pour développer des projets d’innovation numérique à impact social et environnemental, dont les projets Ridygo et chèque covoiturage. C’est donc naturellement que la coopérative s’est penchée à la fois sur les enjeux environnementaux et sociaux liés à la mobilité, complémentaires, en inventant un modèle économique redistributif innovant.
 

Imprimer

Voir aussi