Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Les conseils de sécurité en eau douce

25 février 2010 - Mer et littoral
Imprimer

Sommaire :


      

Rivières et eau vive : rafting / canoë-kayak / baignade « Pour affronter l’eau vive, protégez-vous »

25 février 2010 (mis à jour le 21 juillet 2016)


1- Les précautions nécessaires

Vérifiez les autorisations et les heures de lâchers d’eau des barrages.

Renseignez-vous sur la météo : les orages et le vent peuvent être dangereux :

Prévisions sur www.meteofrance.com et sur les applications mobiles de Météo-France.

Renseignez-vous sur les conditions de navigation (débit, classement de la rivière, barrages...)

Soyez en forme, sachez nager.

Contactez les structures locales (clubs de kayak, offices du tourisme, mairies) qui sauront vous renseigner.

Consultez un topo-guide récent de la rivière, mémorisez les points de repère et les passages difficiles. Si possible, faites une reconnaissance à pied.

Assurez-vous que votre niveau et celui de vos coéquipiers sont suffisants pour la classe de la rivière.

Choisissez une embarcation adaptée à la rivière et à votre morphologie

Ne partez pas sans avoir suffisamment bu (eau, boissons sucrées...) : même dans l’eau, on se déshydrate très rapidement !

Gérez votre résistance physique pour éviter les coups de fatigue en milieu ou fin de parcours.

> fédération française de canoë-kayak www.ffck.org
> mairies

Ne jamais vous approcher ni par l’aval, ni par l’amont, des barrages, vannes ou porte d’écluse. Un mouvement d’eau d’apparence anodine, appelé « rappel », peut s’avérer mortel, en vous coinçant sous la chute d’eau.

 2 - L’équipement indispensable

Une aide à la flottabilité de type gilet de sécurité (50 newtons minimum) homologué (normalisation CE) adapté à la taille de la personne, en particulier pour les enfants de moins de douze ans ou une combinaison (de 3 à 4 mm d’épaisseur) couvrant les jambes et le tronc

En eaux vives, un casque en cas de chute, et pour vous protéger des branches d’arbres ou des chocs entre coéquipiers.


Des chaussures antidérapantes ou des bottillons d’eau vive.

Une pagaie supplémentaire à bord des rafts.

Des provisions pour éviter les fringales (par exemple : barres de céréales ou fruits secs). 

3- La descente avec prudence

Restez à une bonne distance des autres nageurs, kayaks et rafts : les styles de navigation diffèrent et vous ne saurez pas forcément anticiper les déplacements.

 4- Quelle rivière, quelles difficultés ?

 

Naviguez Attention Interdiction

CLASSE*

NAVIGATION

COURS de la RIVIÈRE et DIFFICULTÉ

CLASSE I

facile

cours réguliers, vagues régulières, petits remous, obstacles simples

CLASSE II

moyennement difficile

(passage libre)

cours irréguliers, vagues irrégulières, remous moyens, faibles tourbillons et rapides, obstacles simples dans le courant, petits seuils

CLASSE III

difficile

(passage visible)

vagues hautes, gros remous, tourbillons et rapides, blocs de roche, petites chutes, obstacles divers dans le courant

CLASSE IV

très difficile

(passage non visible d’avance, reconnaissance généralement nécessaire)

(grosses vagues continuelles, rouleaux puissants et rapides, roches obstruant le courant, chutes plus élevées avec rappels

CLASSE V

extrêmement difficile

(reconnaissance inévitable)

vagues, tourbillons, rapides à l’extrême, passages étroits, chutes très élevées avec entrées et sorties difficiles

CLASSE VI

Limite de navigabilité

(généralement impossible)

Grands risques

 

(*) pour les loisirs nautiques

La baignade 

Avant d’entrer dans l’eau, vérifiez que la baignade est autorisée.

Dans les zones non surveillées, organisez votre propre sécurité : ne vous baignez pas seul(e).

Surveillez vos proches
et vos enfants dans l’eau.

Évitez les berges abruptes ou glissantes
qui peuvent provoquer des chutes ou vous empêcher de sortir de l’eau.

Entrez dans l’eau progressivement afin d’éviter hydrocution ou malaise.

> pour en savoir plus : consultez le dépliant « Risques de noyade » édité par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES). www.inpes.sante.fr

 

      
Imprimer

Liens utiles