Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Ségolène Royal annonce les deux premiers lauréats de l’appel d’offres éolien flottant

22 juillet 2016 - Énergie, Air et Climat
Imprimer


Ségolène ROYAL annonce aujourd'hui les deux premiers lauréats de l'appel d'offres pilote pour l'éolien flottant :

  • le projet porté par Quadran sur la zone de Gruissan en Méditerranée  qui se compose de 4 éoliennes de 6,12 MW ;
  • le projet porté par Eolfi et CGN sur la zone de Groix en Bretagne, qui se compose de 4 éoliennes de 6 MW.

« Ces projets sont une première en France, je les félicite. Ils contribueront au développement du tissu industriel des territoires d'implantation. Ils bénéficieront d'une aide à l'investissement dans le cadre du programme des investissements d'avenir et d'un tarif d'achat garanti pour l'électricité produite ».

« D'autres projets déposés dans le cadre de cet appel d'offres sont encore en cours d'instruction. A l'issue de celle-ci, je procéderai à la désignation de lauréats supplémentaires, à la rentrée ».

Le développement des énergies renouvelables en mer est un levier majeur de la transition énergétique et de la croissance verte et bleue.

Il s'inscrit ainsi dans les initiatives que j'ai prises en tant que présidente de la COP pour préserver l'Océan, en particulier la Méditerranée, et pour développer les îles autonomes en énergie dans le monde.

« J'ai fixé des objectifs ambitieux dans ce domaine dans l'arrêté du 24 avril 2016 relatif au développement des énergies renouvelables :

  • pour l'éolien en mer posé : 3 000 MW en service en 2023 et 6000 MW de projets supplémentaires attribués, avec notamment le lancement d'un troisième appel d'offres sur une zone favorable au large de Dunkerque, soutenue par les élus, que j'ai engagé ;
  • pour les énergies marines renouvelables (hydrolien, éolien flottant): 100 MW en service en 2023 et 2 000 MW de projets supplémentaires attribués, avec notamment une forte accélération du calendrier des appels d'offres commerciaux, que j'ai engagé sans attendre ».

Ces objectifs sont repris dans le projet de PPE, actuellement en consultation et qui a reçu hier, à une large majorité, l'avis favorable du Conseil supérieur de l'énergie.

La France a un temps d'avance sur les énergies marines renouvelables. C'est une filière industrielle d'avenir, porteuse des emplois de demain.
Je souhaite maintenir cette avance. Les projets prêts doivent pouvoir se développer rapidement.

 Télécharger le communiqué (PDF - 134 Ko)

 

Imprimer