Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Ségolène Royal annonce les deux premières labellisations de tickets de caisse sans Bisphénol A

16 janvier 2015 - Prévention des risques
Imprimer

Ségolène Royal, Ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, se félicite de la remise aujourd’hui des deux premiers labels « ticket de caisse sans bisphénol A » au distributeur Lidl et au fabricant de papier thermique Koehler, par l’INERIS.


Ce label, qui vient compléter l’interdiction du bisphénol A dans les contenants alimentaires entrée en vigueur au 1er janvier 2015, garantira que les tickets de caisse et les reçus de carte bancaire, distribuées par les enseignes ou les fabricants participants, ne contiennent pas de bisphénol A (BPA), perturbateur endocrinien avéré, et ainsi participera tout particulièrement à la protection de la santé des salariés amenés à les manipuler fréquemment.

Il s’inscrit dans le cadre de la Stratégie Nationale contre les Perturbateurs Endocriniens (SNPE) mise en place en avril dernier par Ségolène Royal afin de réduire l’exposition des français aux perturbateurs endocriniens, et traduit la volonté du Gouvernement de conduire une action volontariste pour lutter contre toutes les formes de pollution chimiques, réaffirmée à l’occasion de la conférence environnementale de novembre 2014.

L’obtention du label repose sur le respect des exigences fixées dans un référentiel élaboré par l’INERIS en concertation avec les pouvoirs publics, des représentants de la société civile (l’association Women in Europe for a Common Future) et les acteurs économiques : fabricants et transformateurs de papier thermique, filière papetière, utilisateurs (organisations professionnelles et entreprises de la distribution et du secteur bancaire).

Ségolène Royal encourage l’ensemble des enseignes de la grande distribution, ainsi que les fabricants, à s’engager à leur tour dans cette démarche exemplaire. Elle a par ailleurs demandé à l’INERIS d’étendre ce processus de labellisation à d’autres substances telles que le bisphénol S, bisphénol F, ou à d’autres utilisations du papier thermique.

L’INERIS mène depuis plusieurs années des travaux de recherche et d’appui technique au Ministère chargé de l’Écologie sur les risques liés aux perturbateurs endocriniens. Grâce à son expertise sur les substances chimiques, l’Institut a contribué à la constitution du dossier de restriction d’usage du BPA dans le cadre de REACh. Le label « ticket sans BPA » vient conforter l’action de l’INERIS en labellisation et certification volontaire dans le domaine de la sécurité industrielle (ATEX, SIL…), de l’innovation (nanotechnologies) et des technologies durables (batteries électriques, écotechnologies…).

L’Institut National de l’Environnement Industriel et des Risques a pour mission de contribuer à la prévention des risques que les activités économiques font peser sur la santé, la sécurité des personnes et des biens, et sur l’environnement. Il mène des programmes de recherche visant à mieux comprendre les phénomènes susceptibles de conduire aux situations de risques ou d’atteintes à l’environnement et à la santé, et à développer sa capacité d’expertise en matière de prévention. Ses compétences scientifiques et techniques sont mises à la disposition des pouvoirs publics, des entreprises et des collectivités locales afin de les aider à prendre les décisions les plus appropriées à une amélioration de la sécurité environnementale. Créé en 1990, l’INERIS est un établissement public à caractère industriel et commercial, placé sous la tutelle du Ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Energie. Il emploie 589 personnes, basées principalement à Verneuil-en-Halatte, dans l’Oise.

Contact : Aurélie PREVOT // 03 44 55 63 01 // 06 20 90 03 48 // Aurelie.Prevot@ineris.fr

Télécharger le communiqué de presse (PDF - 119 Ko)


 

Imprimer