Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Ségolène Royal confirme qu’il n’y aura pas d’attribution de permis de gaz de schiste et qu’une disposition permettant de renforcer la sécurité juridique des interdictions sera examinée par le Conseil d’Etat avant l’été

29 février 2016 - Énergie, Air et Climat
Imprimer

Ségolène Royal rappelle sa position constante consistant à ne pas autoriser l’exploration et l’exploitation de gaz de schiste.


La Ministre confirme que, dans le cadre de la réforme du code minier en cours, une disposition sera intégrée afin de renforcer la sécurité juridique des interdictions de recherche de gaz de schiste.

Cette disposition s’appliquera à tous les permis de recherche d’hydrocarbures en cours de validité et aux demandes de permis en cours d’instruction.

Le projet de réforme du code minier sera présenté au Conseil d’Etat au cours du premier semestre 2016.

Par un jugement du 28 janvier 2016, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise avait, à la demande des sociétés Total Gas Shale Europe et Total Exploration et Production France, annulé la décision du 12 octobre 2011 par laquelle avait été abrogé le permis exclusif de recherches d'hydrocarbures dit de Montélimar. La ministre de l’Energie a fait appel de la décision du tribunal de Cergy-Pontoise.
 
Téléchargez le communiqué (PDF - 97 Ko)

Imprimer