Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Ségolène Royal lance le plan de réduction et de valorisation des déchets

7 novembre 2014 (mis à jour le 6 août 2015) - Prévention des risques
Imprimer

A l’occasion du Conseil national des déchets du 7 novembre 2014, Ségolène Royal a annoncé une série de mesures pour encadrer la production de déchets en France.


Ségolène Royal a présidé aujourd’hui une réunion extraordinaire du Conseil national des déchets pour finaliser avec l’ensemble des parties prenantes le plan de réduction et de valorisation des déchets 2014-2020, plan qui s’inscrit dans le volet « économie circulaire » du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte.

L’objectif de ce plan est de diviser par deux les quantités de déchets mis en décharge d’ici 2025, en les réduisant de 30% dès 2020, pour les recycler au lieu de les enfouir, afin de réduire leur impact environnemental et dynamiser les filières du recyclage qui sont très créatrices d’emplois.

A cette occasion et pour atteindre cet objectif, Ségolène Royal a annoncé cinq mesures emblématiques :

  • l’accélération du recyclage des déchets du bâtiment grâce au déploiement des déchetteries professionnelles sur tout le territoire, notamment dans les magasins distributeurs, à l’image de ce que font d’ores et déjà aujourd’hui des réseaux comme Point P,
  • la généralisation du tri du papier dans les administrations et dans les entreprises,
  • la disparition progressive des déchets alimentaires mis en décharge grâce à la lutte contre le gaspillage alimentaire et au déploiement de 25 000 composteurs partagés (en pied d’immeuble) et du tri à la source de ces déchets,
  • la lutte contre les filières illégales de traitement des déchets, notamment dans le domaine des la démolition des véhicules. A cette occasion, Ségolène Royal rappelle qu’il est de la responsabilité de tous de vérifier avant de mettre son véhicule à la casse que le démolisseur choisi est bien agréé pour cela, c’est une étape importante pour ne pas alimenter les filières illégales de traitement des déchets métalliques,
  • la définition, par voie de décret début 2015, des sacs plastiques à usage unique qui seront interdits à partir du 1er janvier 2016.

Le plan s’appuie notamment sur les travaux du Conseil National des Déchets, instance de concertation placée auprès du ministre chargé de l’environnement regroupant l’ensemble des parties prenantes et présidé par le sénateur Gérard Miquel.

En complémentarité avec le plan de réduction et de valorisation des déchets 2014-2020, le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie et l’ADEME poursuivent l’animation de l’appel à projets « Zéro gaspillage zéro déchets » pour lequel 300 collectivités se sont portées volontaires.

 

Voir aussi :

 

Imprimer