Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Ségolène Royal lance une commission sur la valeur de l’action climatique présidée par Stiglitz et Stern

3 novembre 2016 - Énergie, Air et Climat
Imprimer

A l’invitation de Ségolène Royal, Présidente de la COP21, Joseph Stiglitz, Prix Nobel d’économie et Lord Nicholas Stern, ont accepté de présider une nouvelle Commission économique de haut niveau pour stimuler la réussite de la mise en œuvre de l’Accord de Paris.


L'objectif de la commission, mise en place dans le cadre de la coalition sur le prix du carbone (CPLC) présidée par Ségolène Royal et Feike Sijbesma, et animée par la Banque Mondiale, est d'identifier un corridor de valeurs de référence du « coût social du carbone », représentant le bénéfice mondial de chaque tonne de pollution évitée, en prenant en compte les risques climatiques et les incertitudes, et en phase avec l'ambition de l'Accord de Paris.

La définition de ce corridor aura un impact politique fort pour faire progresser la tarification du carbone dans le monde. Révéler la valeur du coût social du carbone donnera une vision des avantages collectifs à décarboniser rapidement nos économies, qu’il s’agisse d'avantages environnementaux et de santé, mais aussi en termes d'opportunités économiques.

Ces valeurs pourront ensuite être utilisées comme référence pour :

  • révéler le cout réel des projets intensifs en carbone ;
  • de canaliser le financement vers des projets de développement à faibles émissions de carbone ;
  • concevoir des politiques climatiques, des règlementations et des instruments de tarification du carbone interdépendants.

Cette commission tiendra sa première réunion à Marrakech et présentera ses conclusions en avril 2017 lors des réunions de printemps de la Banque mondiale et du FMI.

Télécharger la version française du communiqué (PDF - 63 Ko)

Télécharger la version anglaise du communiqué (PDF - 63 Ko)

Imprimer