Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Ségolène Royal présente le dispositif de l’Agence française pour la biodiversité

30 octobre 2014 (mis à jour le 10 novembre 2014) - Eau et biodiversité
Imprimer

Ségolène Royal a annoncé la préfiguration de l’Agence française pour la biodiversité (AFB), le 29 octobre, au 30ème Comité de suivi de la Stratégie nationale Biodiversité (SNB). A cette occasion, elle a salué les communes engagées dans la démarche des Atlas de la Biodiversité Communale et a remis un diplôme aux 20 lauréats 2014 de l’appel à reconnaissance SNB.


Quelle organisation pour l’Agence française de la biodiversité ?

La ministre a précisé, la mise en place d’une équipe de haut niveau pour l’AFB. Celle-ci sera organisée sous le haut parrainage d’Hubert Reeves, avec le conseil scientifique de Gilles Bœuf et l’apport d’Annabelle Jaeger pour les relations avec les Régions et les territoires, dirigée par Olivier Larroussinie, directeur de l’Agence des Aires marines protégées. Cette organisation s’appuiera sur une Commission spécialisée du Conseil national de la transition écologique et un réseau de partenaires dans les outre-mer qui concentrent 80% de la biodiversité française.

300 communes engagées pour la préservation de la biodiversité

Ségolène Royal a salué les 300 communes déjà engagées dans la démarche des Atlas de la Biodiversité Communale. Celle-ci vise, d’une part, à sensibiliser les élus et la population aux enjeux liés à la préservation de la biodiversité, d’autre part, à acquérir des connaissances complémentaires afin que la biodiversité soit mieux prise en compte dans les décisions locales.

La ministre a annoncé la relance de cette dynamique participative avec la mise en place de 3 nouveaux outils :

20 engagements reconnus SNB 2014

Ségolène Royal a félicité les 20 lauréats 2014 de l’appel à reconnaissance Stratégie Nationale Biodiversité pour leurs projets exemplaires et innovants.

Les engagements reconnus SNB

La Stratégie nationale pour la biodiversité (SNB) 2011-2020, engagement de la France à la Convention sur la diversité biologique, a mis en place un cadre cohérent pour que tous les acteurs, publics et privés, aux différents niveaux territoriaux et dans tous les secteurs d’activités, puissent contribuer à la préservation de la biodiversité sur une base volontaire. En savoir plus.

La ministre a demandé au Comité national de suivi de la Stratégie Nationale Biodiversité de formuler des propositions concrètes avant la fin de l’année et de préparer un bilan à mi-parcours en 2015. Ces travaux permettront d’améliorer cette dynamique d’engagement de toutes les forces vives de la société : citoyens, associations, entreprises, collectivités territoriales, établissements publics. Ceci notamment dans la perspective du débat parlementaire sur la loi relative à la biodiversité, au printemps 2015.

 

 

Imprimer