} Ségolène Royal souligne les points intéressants du rapport « Les nouvelles mobilités sereines et durables : concevoir et utiliser des véhicules écologiques » - Ministère du Développement durable Votre énergie pour la France

Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Ségolène Royal souligne les points intéressants du rapport « Les nouvelles mobilités sereines et durables : concevoir et utiliser des véhicules écologiques »

13 mai 2014 - Énergie, Air et Climat
Imprimer

Ségolène Royal s’est vu remettre un rapport de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques consacré aux "nouvelles mobilités sereines et durables : concevoir et utiliser des véhicules écologiques", en présence de l’un des auteurs, le député Denis Baupin.

 -


Très attachée au développement des véhicules écologiques, la ministre a félicité les auteurs, le député Denis Baupin et la sénatrice Fabienne Keller pour la qualité de leur travail qui allie, dans ses recommandations, la volonté politique et la créativité technologique.

La mobilité propre est l’un des axes essentiels de la transition énergétique et elle figurera en bonne place dans le projet de loi que Ségolène Royal présentera dans quelques semaines en Conseil des ministres.

La ministre a annoncé les principales mesures en faveur de la mobilité écologique qui sont prévues dans le projet de loi programme pour la transition énergétique, notamment :

- la mise en place d’une stratégie bas-carbone, qui comprendra des mesures sur les transports ;
- le déploiement de points de recharge pour véhicules électriques et hybrides, dans la continuité de la proposition de loi votée en première lecture à l’Assemblée nationale ;
- l’obligation d’intégrer des places réservées et des points de charge sur les parkings de toutes les constructions existantes (bureaux, logements, équipements) ;
- l’augmentation progressive de la part des biocarburants dans le mix, afin d’atteindre en 2030, l’objectif de 4 % de biocarburants de nouvelle génération dans la consommation finale d’énergie ;
- des précisions dans la définition juridique du co-voiturage pour favoriser cette pratique.


Ségolène Royal a annoncé qu’elle allait retenir deux des recommandations formulées dans le rapport :

- réfléchir à une définition juridique d’un véhicule écologique, selon des critères de gabarit, de motorisation, de niveau de consommation, qui permettrait de dédier à ces véhicules des places de stationnement, des voies réservées, des entrées de péages et d’en moduler le prix – dispositif qu’elle souhaite mettre en place au plus vite aux véhicules électriques ;
- augmenter la part des certificats d’économie d’énergie dédiée aux projets et politiques de mobilité durable.

Ségolène Royal a également souligné la nécessité de faciliter l’accès des ménages modestes aux véhicules écologiques.



Télécharger le communiqué de presse (PDF - 139 Ko)

Télécharger le rapport (PDF - 1163 Ko)

Retrouver également le discours en ligne


 


 

Voir la vidéo intégrale (35 minutes environ)

Imprimer