Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Stockage des déchets radioactifs : réunion du Comité de Haut niveau

5 février 2013 (mis à jour le 16 décembre 2013) - Énergie, Air et Climat
Imprimer

Delphine Batho s’est rendue le 4 février à Bure, à la limite de la Meuse et de la Haute-Marne, pour une réunion du Comité de Haut Niveau au sujet du projet Cigéo (Centre Industriel de stockage géologique). Ce dernier concerne le stockage de déchets radioactifs de haute activité et moyenne activité à vie longue.

  1. Télécharger le dossier de presse (pdf)

Schéma de principe des installations de Cigéo © Andra

Le Comité de Haut niveau a un rôle de suivi et d’impulsion autour du projet Cigéo

Le Comité de Haut niveau, présidé par Delphine Batho, se rassemble une à deux fois par an. Il réunit les élus, les entreprises industrielles, l’Agence Nationale pour la gestion des déchets radioactifs (ANDRA) et l’État.
Le Comité a décidé d’accompagner et d’apporter un soutien économique renforcé aux entreprises locales dans l’ingénierie afin de soutenir leur compétitivité. La première phase du projet Syndièse, piloté par le CEA, a été validée et l’État accompagnera ce projet grâce au programme des investissements d’avenir.
Le Comité a pris connaissance du projet schéma interdépartemental de développement du territoire et a notamment validé les options d’acheminement des colis de déchets et d’implantations des installations de surface qui seront présentées au débat public.

Le Comité a aussi souhaité que, pour la prochaine réunion, soit présenté un projet de texte législatif sur la fiscalité de la zone interdépartementale autour de Cigeo.
Enfin, le Comité a décidé de se réunir à nouveau à la fin de l’année après le débat public sur Cigeo qui se tiendra en 2013 conformément à la décision du Conseil de politique nucléaire du 28 septembre 2012.

Cigéo, un projet français de centre de stockage profond de déchets radioactifs

Cigéo est un projet industriel structurant pour le territoire. Il contribuera au développement de l’activité des entreprises. Il est conçu pour stocker de façon réversible les déchets hautement radioactifs et à durée de vie longue, produits par l’ensemble des installations nucléaires actuelles, jusqu’à leur démantèlement ; et par le traitement des combustibles usés utilisés dans les centrales nucléaires. Cigéo sera implanté dans l’Est de la France. Le centre est prévu pour être exploité pendant au moins 100 ans, il est conçu pour être flexible au cours du temps afin de laisser aux générations futures un maximum de possibilités pour permettre des adaptations.

Entré en phase de conception industrielle en 2011, le projet Cigéo pourrait accueillir les premiers déchets en 2025 après une série de rendez-vous définis par la loi.

 

 

 

Imprimer