Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Suite aux inondations récentes Ségolène Royal annonce des mesures pour renforcer la politique de prévention des risques d’inondation

8 juillet 2016 - Prévention des risques
Imprimer

A l’issue d’une réunion de la commission mixte inondation, Ségolène Royal a établi le bilan de la mise en œuvre de la stratégie nationale de gestion du risque inondation depuis 2 ans et a annoncé plusieurs mesures pour renforcer la politique de prévention des risques d’inondation :


  • Des missions de retour d’expérience ont été lancées suite aux inondations exceptionnelles dans le Centre et en Ile de France, afin d’en tirer tous les enseignements nécessaires, y compris sur les enjeux d’après-crise, concernant notamment la gestion des pollutions et des déchets induits par les inondations. De nouveaux exercices de simulation de crues majeures seront préparés dès cet automne pour améliorer la gestion du risque inondation là où des pistes de progrès auront été identifiées.
  • Le réseau de capteurs du dispositif Vigicrues sera étendu pour améliorer la prévision des crues : 2 millions d’euros seront investis dans les 12 mois à venir pour installer 80 capteurs supplémentaires, dont la moitié sur les cours d’eau d’Ile de France et du Centre à l’origine des récentes inondations et qui n’étaient pas suffisamment équipés.
  • Les moyens d’alerte des populations en cas d’évènements climatiques soudains seront renforcés :
    • le déploiement des 500 sirènes dans les départements de l’arc méditerranéen sera accéléré,
    • l’application smartphone SAIP du ministère de l’Intérieur pour prévenir les populations de menaces imminentes sera étendue dès cet automne aux risques naturels,
    • enfin, un dispositif d’avertissement crues soudaines sera mis en place d’ici 2017 par le SCHAPI (service de prévision des crues) pour alerter en temps réel les préfets et les maires de risques d’évènements localisés mais intenses.
  • Des actions vont être engagées pour renforcer la culture du risque et la sensibilisation des populations pour acquérir les bons gestes et comportements en cas d’inondation :
    • soutien financier aux 122 territoires à risque important d'inondation (TRI) pour mener des actions de sensibilisation,
    • actions de formation dans 700 collèges de l’arc méditerranéen,
    • lancement début septembre de la saison « cévenole » avec une campagne dédiée de communication relayée par les préfets et les maires dans les départements de l'arc méditerranéen pour acquérir les bons comportements en cas de pluies intenses, et se doter d’un kit de sécurité toujours disponible chez soi.
  • De nouvelles initiatives vont être prises pour rendre les populations et les territoires plus résilients :
    • lancement en septembre 2016 du second grand prix d’aménagement « mieux bâtir en terrain inondable constructible » pour rechercher des solutions innovantes permettant de réduire la vulnérabilité des constructions et des quartiers,
    • diffusion de référentiel national de vulnérabilité pour aider les élus, maîtres d’ouvrage et les concepteurs dans leurs actions de réduction de la vulnérabilité.
  • Les élus et les parties prenantes seront davantage impliqués dans la politique de prévention du risque inondation :
    • les stratégies locales de gestion du risque inondation sur les 122 territoires à risque important d’inondation seront finalisées d’ici fin 2016 dans une concertation étroite entre l’État, les élus et les parties prenantes,
    • une consultation publique sera lancée sur le futur cahier des charges des programmes d’action de prévention des inondations (PAPI III) qui vise notamment à mieux intégrer l’impact environnemental des ouvrages et systèmes d’endiguement.
       

 Télécharger le communiqué (PDF - 161 Ko)

Imprimer