Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Territoires à énergie positive : 80 nouvelles conventions signées !

12 mai 2016 (mis à jour le 17 mai 2016) - Énergie, Air et Climat
Imprimer

Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, a reçu 100 territoires dans le cadre de la signature des conventions de territoires à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV), jeudi 12 mai 2016 à l’Hôtel de Roquelaure. Portant à 400 le nombre de territoires labélisés, cette nouvelle série de signatures vient amplifier le mouvement de la transition énergétique.


Accélérer la transition énergétique dans les territoires

En présence du Directeur Général de la Caisse des Dépôts, du Président de l’Ademe et des élus, la ministre a souligné l’importance de l’accompagnement de la montée en puissance de la transition écologique et énergétique. Les aides financières permettent de concrétiser les projets, fruits du travail des élus, en validant les actions mises en place au sein même des territoires et de crédibiliser leurs investissements.

 

 

L’appropriation de la transition énergétique par les territoires contribue à l’exemplarité de la France en matière de réduction de gaz à effet de serre (GES). Ils bénéficient aujourd’hui d’un soutien sans précédent pour atteindre les objectifs fixés dans lors de la COP21 et dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte.

« Le développement ne se fera pas malgré la transition énergétique mais grâce à la transition énergétique. Les territoires à énergie positive sont des pionniers. »
Pierre-René Lemas, Directeur Général de la Caisse des Dépôts

400 territoires à énergie positive c’est plus de…

► 500 000 tonnes de CO2 évitées par an
► 230.000 MWh d’énergie économisée
► 700 bâtiments publics rénovés ou en cours de rénovation
► 80 000 logements rénovés au niveau BBC
► 500 000 ampoules d’éclairage public remplacées
► 3 000 véhicules électriques ou hybrides acquis et plus de 5 000 bornes de recharges
► 500 éoliennes installées

 

Les lauréats. Ils en parlent

Céline Salles, présidente de la communauté de communes Astarac Arros en Gascogne
« Nous sommes un petit territoire rural de 37 communes et 7 600 habitants. Nos deux gros projets sont les économies d’énergie, via la rénovation des bâtiments communaux, l’efficacité de l’éclairage public et le développement des énergies renouvelables. Nous souhaitons notamment, sur notre territoire très rural, développer la méthanisation auprès des agriculteurs. Tous ces projets n’auraient jamais été menés si nous n’avions pas reçu l’appui financier lié à ce programme »

Didier Rebischung, conseiller municipal délégué de la ville de Sélestat, chargé du développement durable, Délégué de la Communauté de Communes de Sélestat
« La ville de Sélestat se situe en plein cœur de la région historique et culturelle d’Alsace, et possède un centre ville médiéval très riche. Grâce aux TEPCV, nous menons un projet de rénovation énergétique qui consiste à bâtir une maison témoin, typiquement alsacienne, et exemplaire en isolation thermique. Dans cette logique, nous mettons également en place un fonds pour aider la population à la rénovation de leur maison »

Guy Drocchi, Président du PETR du Pays de la Déodatie
« Notre territoire, le pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) du Pays de la Déodatie, met en œuvre 25 actions sur 18 communes. A travers nos projets nous abordons différents aspects de la transition énergétique, comme le transport avec le covoiturage, la rénovation du bâtiment, la mise en place de parcours verts. Et puisque dans les Vosges les forêts sont abondantes, nous avons également décidé de créer du mobilier en bois pour les communes »


La Communauté de communes Fium’Orbu Castellu... par FranceEcologieEnergie

Imprimer