Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Eau

15 janvier 2010 - Prévention des risques
Imprimer

Sommaire :


      

Traitement des rejets

15 janvier 2010 (mis à jour le 17 janvier 2011)


La première technique de réduction des émissions de polluants dans l’eau est la réduction « à la source » qui passe par une meilleure maîtrise des procédés et se traduit par une moindre production d’effluents.
La dangerosité de certains produits ou la sensibilité de certains milieux peuvent conduire à interdire leur rejet, voire leur utilisation dans certaines zones.
Hormis quelques secteurs d’activité, la réduction totale des effluents industriels liquides reste rare.

Les procédés de traitement consistent alors à piéger, concentrer ou transformer les substances polluantes afin de réduire les caractères polluants des effluents industriels avant rejet.
Ces techniques aboutissent dans la majorité des cas à la production de déchets qu’il faut éliminer par ailleurs (boues, sels, concentrats, filtres usagés…).

On distingue deux grandes familles de traitement des effluents liquides :

  • les filières de traitement biologique qui visent à dégrader la matière organique et certains composés minéraux par l’action de microorganismes spécifiques. Il y a alors transfert de la pollution de l’effluent liquide vers une phase insoluble (boues biologiques) qu’il faut extraire et traiter.
  • les filières de traitement physico-chimique qui visent à piéger (décantation, filtration, adsorption, résines échangeuses d’ions) ou à transformer chimiquement les substances polluantes (oxydation chimique, neutralisation, précipitation). Selon la nature des polluants et l’exigence de dépollution requise, ces traitements peuvent être combinés.

 

Type de pollution Traitement biologique Traitement physico-chimique
Organique Selon biodégradabilité Oui
Azotée Oui Stripping par ammoniac
Phosphorée Par alternance anaérobie / aérobie Précipitation-décantation
Métallique Non Oxydation/précipitation/décantation Concentration par recyclages, résines échangeuses d’ions, techniques à menbrane, électrolyse Adsorption sur charbon actif
Pesticides, HAP, benzène et organochlorés Non Oxydation chimique puissante Adsorption sur charbon actif Nanofiltration, osmose inverse (coût élevé)
COV Cultures fixées Stripping Oxydation chimique Adsorption sur charbon actif
PCB Non Incinération spécifique à haute température Adsoprtion sur charbon actif
Arsenic Non Précipitation Adsorption Résines échangeuses d’ions Filtration sur membrane
      
Imprimer