Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Transition écologique : pour une interaction entre politiques publiques et recherches finalisées

4 juillet 2016 (mis à jour le 13 juillet 2016) - Développement durable
Imprimer

Colloque organisé par le ministère en lien avec l’alliance de recherche AllEnvi les 5 et 6 juillet 2016 (Tour Séquoia, La Défense).


Les négociations internationales qui ont abouti en 2015 à l’accord de Paris sur le climat et à la redéfinition des objectifs du développement durable témoignent d’une prise de conscience des risques que les activités humaines font peser sur les conditions d’existence des humains et la biodiversité.

La complexité croissante des enjeux environnementaux, sociaux, et économiques de la transition écologique, et l’urgence d’y faire face, transforment profondément les conditions de la prise de décision et de mise en œuvre de l’action publique. Plus que jamais les connaissances issues de la recherche sont nécessaires pour accompagner l’évolution des politiques publiques et évaluer leur efficacité.

Ce contexte appelle chercheurs et porteurs des politiques publiques à réfléchir ensemble aux interactions entre recherches et politiques publiques environnementales, de leur co-construction aux effets de leur mise en œuvre.

Prolongeant une action qui a débuté aux débuts des années 1980, le ministère chargé de l’environnement a sous sa responsabilité une vingtaine de programmes de recherche, au sein desquels ont été financés depuis 2007 quatre cent cinquante projets. Cette programmation et ces projets de recherche constituent une expérience d’une grande richesse, qui permet d’identifier les éléments d’innovation nécessaires pour répondre au double critère de qualité scientifique et de pertinence pour les politiques publiques. L’impulsion scientifique induite par ces programmes a mobilisé les chercheurs sur des questions complexes, le plus souvent émergentes ou orphelines, au croisement d’enjeux environnementaux, sociaux et économiques. La difficulté de cette démarche tient à la fois à la complexité des objets de recherche et à l’objectif de production d’une ingénierie de l’action technique mais aussi sociale. Cette expérience offre une opportunité d’illustrer et de caractériser ce qu’est une recherche finalisée, d’engager le débat sur ce que peuvent être ses apports à l’action publique et de contribuer à en améliorer les fondements, poursuivant en cela le travail de réflexion amorcé notamment par la revue Natures, Sciences, Sociétés.

Le colloque « Transition écologique : pour une interaction entre politiques publiques et recherches finalisées » constitue une opportunité de dialogue entre porteurs et acteurs de politiques publiques (directions générales du ministère, services déconcentrés de l’État, collectivités territoriales, gestionnaires des espaces et des biens communs, associations, maîtres d’ouvrages publics et privés, bureaux d’études), chercheurs et responsables du financement et de la programmation de la recherche, afin d’assurer la prise en compte de cette recherche finalisée dans la programmation scientifique. Le colloque devra ainsi permettre à ces publics de témoigner de leurs expériences des interactions entre politiques publiques et recherche, et des apports de ces interactions.

L’analyse sera élargie aux pratiques de recherche des organismes qui, au sein du réseau scientifique et technique du ministère ou en partenariat avec lui, poursuivent ces objectifs et des ministères qui rencontrent des problématiques similaires comme les ministères en charge de l’agriculture et de la santé.

Ce colloque est couplé avec les rencontres scientifiques 2016 « Transitions climatique, énergétique et écologique pour une planète durable » organisées par AllEnvi le 4 juillet 2016, auditorium du CNRS.

Informations pratiques :

Imprimer