Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Un accord mondial sur les émissions de CO2 des futurs aéronefs

11 février 2016 - Transports
Imprimer

Une norme mondiale d’émission de CO2 pour les avions a été adoptée à l’unanimité par le Comité pour la Protection de l’Environnement dans l’Aviation (CAEP) de l’OACI.


Un nouveau standard ambitieux pour la construction aéronautique

 

Le CAEP, regroupant au sein de l’OACI (Organisation de l’Aviation Civile Internationale) une trentaine d’Etats et d’organisations dans le domaine de l’aviation et de l’environnement, a trouvé un accord sur une norme internationale encadrant les émissions de CO2 des futurs avions.

Le secteur aérien devient ainsi le premier à se doter d’une norme mondiale visant à réduire son empreinte environnementale. Les constructeurs et motoristes aéronautiques sont incités à accélérer l’optimisation énergétique de leurs futurs appareils, et les compagnies aériennes à renouveler plus rapidement leur flotte.

Ce standard prévoit l’encadrement des émissions de CO2 dés la conception des aéronefs : gros porteurs, avions régionaux comme business jet. Il s’appliquera à tous les nouveaux modèles d’avions lancés en production à partir de 2020 et à l’ensemble des livraisons dés 2023. Par ailleurs, des niveaux de sévérité seront adaptés aux différents types d’appareils.

 

Continuer sur la lancée de la COP21 et préparer la prochaine assemblée de l’OACI

 

Cet accord porte une haute ambition environnementale. Il s’inscrit dans la lignée du succès de la COP21 et de l’accord de Paris. La France et ses partenaires européens ont largement contribué à cette avancée significative, résultat d’années d’efforts et de négociation.

Il s’agit d’un élément clé dans une stratégie globale de lutte contre les émissions de CO2 de l’aviation civile internationale, incluant notamment des mesures de compensation des émissions que l’OACI adoptera en septembre 2016, lors de son assemblée triennale.

Imprimer