Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Stratégie nationale portuaire

2 juin 2016 - Transports
Imprimer

Sommaire :


      

Une nouvelle stratégie pour les ports français

29 octobre 2013


En déplacement à Rouen et au Havre en Haute-Normandie, le ministre a présenté la stratégie nationale de relance portuaire, comprenant trois axes majeurs : construction de solutions logistiques intégrées, politique industrielle renforcée, rôle accru d’aménageur et de gestionnaire d’espace.

"Avec cette nouvelle stratégie, l’État affirme son ambition de donner à la France une place de premier rang dans le commerce international comme point d’entrée ou hub de l’Europe et de contribuer au développement industriel et économique du pays. Pour favoriser l’emploi, en assurant les femmes et les hommes qui travaillent dans les ports de ma volonté de promouvoir partout le dialogue social", a déclaré le ministre.

Les grands ports maritimes français ont aujourd’hui les moyens d’être compétitifs vis-à-vis des autres ports leaders européens. Ils ont gagné en productivité et en attractivité auprès des armateurs. Les trafics conteneurisés sont en hausse avec une croissance de 5 % en 2012.

Cette nouvelle stratégie, détaillée dans la brochure à découvrir en ligne (www.developpement-durable.gouv.fr/Strategie-nationale-de-relance.html), permettra aux ports de prendre plus d’ampleur et de sortir des limites de leur territoire : projeter les hinterlands à l’échelle européenne et engager une coopération dans des structures de façade maritime ou d’axe fluvial, notamment, pour que les ports prennent toute leur place dans la relance économique de la France.

Repères

  • 360 millions - La France est la 5ème puissance portuaire européenne, avec plus de 360 millions de tonnes de fret et 30 millions de passagers par an.
  • 11 millions - Son espace maritime est le 2ème au monde derrière celui des États-Unis, avec 11 millions de km².
  • 35 000 - Le foncier des grands ports maritimes (GPM) est estimé à 35 000 hectares.
  • + de 300 000 - L’ensemble de l’activité maritime (flotte, ports, pêche, industrie navale, État, recherche, etc.), en dehors du tourisme littoral, génère plus de 300 000 emplois directs dans les bassins locaux.
  • 40 000 - Les emplois directs des sept grands ports maritimes métropolitains représentent près de 40 000 personnes.
  • 90 000 - Les activités industrielles emploient dans les ports plus de 90 000 personnes.
  • 4ème - Haropa, groupement des ports du Havre, de Rouen et de Paris, est le 4ème ensemble portuaire européen.
      
Imprimer