Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Les applications satellitaires au service du développement durable

 

Comment les technologies spatiales peuvent-elles faciliter la mise en oeuvre des politiques du ministère ?

 

Le plan 2011 sur les applications satellitaires apporte une réponse à cette question.

 

Il se positionne comme l’outil stratégique et opérationnel du ministère. L’objectif est d’améliorer la réalisation de ses missions par le recours à des méthodologies utilisant des données issues de l’espace.

 

Il identifie les contributions que les applications satellitaires peuvent apporter à l’horizon 2015 sur les champs d’intervention du ministère. Depuis le 24 février 2015 date du dernier comité de suivi du plan d’actions, le processus d’actualisation est engagé avec les parties prenantes ; l’objectif est d’actualiser à l’aune des pratiques et des enjeux le contenu du plan pour les cinq prochaines années (2016-2020).
 


21 mars 2016
Imprimer

Sommaire :


      

Utilisation des données géo-informations environnementales et territoriales (l’apport de Copernicus)

6 janvier 2016 (mis à jour le 7 avril 2016)


Conjuguer la connaissance des milieux, l’agilité du numérique et les données satellitaires pour la création de nouveaux services et outils d’aides à la décision.

Les enjeux écologiques et climatiques occupent une place de plus en plus importante auprès des acteurs publics et économiques. Les acteurs français de l’environnement peuvent apporter leur contribution pour relever ce défi sous réserve de disposer de données environnementales globales et des moyens de les exploiter.

Depuis 2015, un accès facilité aux données d’observation de la terre se met en œuvre au bénéfice d’un large public tant en France (avec les plates-formes de différents opérateurs publics) que sous l’égide de l’Union Européenne (programme Copernicus).

L’exploitation des données in situ ou spatiales liées à l’observation de l’environnement offre une opportunité de nouvelles applications en terme de prévisions et d’aide à la décision et présente ainsi un potentiel d’innovation et de création d’activités nouvelles.

Invitation à l’atelier entre entrepreneurs, porteurs de projets, experts et services de l’État sur l’utilisation des données géo-informations environnementales et territoriales le vendredi 4 mars 2016 de 9h00 à 16h15, technopôle de l’environnement de l’Arbois méditerranée (Aix en Provence).

L’objectif de cet atelier est de promouvoir l’utilisation de ces données, leurs conditions d’accès, les outils et les réseaux d’accompagnement, en mettant en avant les retours d’expériences. Cet atelier permettra de livrer les premiers enseignements de l’étude réalisée auprès de 180 entreprises par les pôles de compétitivités Ecotech.

Cette journée est ouverte plus largement aux entreprises (PME, ETI…), laboratoires, services de l’état, agences d’urbanismes, acteurs publics.

Cet atelier implique pour sa conception une collaboration étroite entre le Commissariat général au développement durable, le Centre national d’études spatiales (dans le cadre de leurs accords de collaboration), le réseau national des pôles de compétitivité Ecotech (Mer Méditerranée, Eau, Safe, Optitec, Hydreos, Avenia) et les pôles Aérospace Valley ainsi que Cap Digital avec le soutien du technopôle de l’environnement de l’Arbois.

Il s’inscrit dans la continuité du travail confié par le Commissariat général au développement durable au pôle de compétitivité Mer Méditerranée au second semestre 2014 sur le potentiel que représente en termes de nouvelles applications pour les TPE-PME l’ouverture des données d’observation de la Terre Copernicus et l’élaboration d’un nouveau plan des applications satellitaires 2016-2020 en faveur de la politique conduite par le ministère.

Pour en savoir plus :

  • Le programme (PDF - 389 Ko)
  • Le point de contact pour le comité d’organisation :
  • Le point de contact pour la direction de la recherche et de l’innovation/ sous-direction de l’innovation : et
      
Imprimer