Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Zones humides : la France célèbre le 30è anniversaire de la Convention de Ramsar

2 février 2016 (mis à jour le 4 février 2016) - Eau et biodiversité
Imprimer

Depuis 1997, le secrétariat de la Convention de Ramsar promeut chaque année la Journée mondiale des zones humides le 2 février. A cette occasion des actions de sensibilisation du public aux valeurs et aux services procurés par les zones humides sont organisées. En 2016, la France célèbre le 30ème anniversaire de sa ratification de la Convention de Ramsar, en 1986, qui avait permis la désignation de la 1ère zone humide française d’importance internationale : la Camargue.


La France, fortement impliquée dans les travaux de la Convention de Ramsar

A ce jour, 44 « sites Ramsar » ont été désignés en France, couvrant désormais plus de 3,5 millions d’hectares en métropole et outre-mer. Ce réseau doit encore s’étendre sur les prochaines années.

La France est fortement impliquée dans les travaux de la Convention, et dans sa « traduction » au niveau national. Des plans nationaux d’action spécifiques sont mis en oeuvre afin de renforcer continûment la portée et la cohérence des politiques nationales de préservation des milieux humides. Aujourd’hui le 3è Plan national d’action couvre la période 2014 à 2018 et comporte 52 actions. La France est également très active au plan international, avec l’organisation en février du Comité de l’Initiative régionale de Ramsar pour la région méditerranéenne MedWet (pour « Mediterranean Wetlands »). Il regroupe notamment 26 pays et l’Autorité palestinienne. Ce comité, qui doit adopter le nouveau Cadre d’Actions 2016-2030 de l’Initiative, se tiendra à Paris sous présidence française du 7 au 11 février.

La Convention de Ramsar : qu’est-ce que c’est ?

La convention sur les zones humides d’importance internationale, appelée Convention de Ramsar, est un traité intergouvernemental. Il sert de cadre à l’action nationale et à la coopération internationale pour la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides et de leurs ressources. Son objectif est d’élaborer et de maintenir un réseau international de zones humides importantes pour la conservation de la diversité biologique mondiale et la pérennité de la vie humaine, en préservant leurs composantes, processus et avantages/services éco systémiques.
 


600 manifestations organisées dans toute la France le 2 février

La journée mondiale des zones humides, qui se poursuit en réalité sur un mois jusqu’à fin février, a pour objectif de mieux faire connaître les milieux humides, supports de nombreuses activités humaines, pour mieux les préserver. Les milieux humides sont essentiels à la préservation d’une riche biodiversité, au maintien et à l’amélioration de la qualité de l’eau, à la prévention des inondations, à la protection des rives et rivages…
Avec 600 manifestations, la France affiche les trois quarts des animations réalisées dans le monde. Le thème 2016 s’adresse d’abord à la jeunesse et met en avant les nombreux services rendus par ces milieux : « des zones humides pour notre avenir : Modes de vie durables. »

Le coup d’envoi de cette journée est donné à Brest, à Océanopolis, avec des sessions d’échanges et des débats, suivis les 3 et 4 février, d’un colloque sur le thème de la restauration écologique : « Réparer la nature : l’exemple des milieux humides ».

> Consulter le programme des manifestations organisées partout en France en février
 

 

 Crédits photo Une : Laurent Mignaux/MEDDE-MLETR.

 

 

Imprimer