Statistiques du trafic aérien

Publié le Lundi 3 octobre 2016
L'application relative aux mouvements d'avions mensuels, l'indicateur mensuel du trafic aérien (TendanCiel) et le Bulletin Statistique du trafic aérien commercial rassemblent des données essentielles du trafic aérien.

Trafic aérien mensuel

Mois par mois, découvrez le trafic aérien en volume (mouvements d'avions) dans les principaux aéroports français et frontaliers.

TendanCiel, l’indicateur mensuel du trafic aérien commercial

L’indicateur mensuel du trafic aérien commercial, TendanCiel, fournit les données du trafic des passagers, des principales liaisons aéroportuaires, les chiffres du pavillon français et du trafic aéroportuaire, ainsi que les retards au départ des vols avec passagers et les mouvements IFR (vols aux instruments) contrôlés.

Le numéro du mois - Avril 2017

Transport de passagers aériens : l’international dynamise fortement la croissance du trafic français en avril (+8,7%)

Pour le sixième mois consécutif, la croissance demeure très soutenue en avril. Avec un bond du trafic à l’international (+10,4%), le nombre de voyageurs transportés en avril passe le cap des quatorze millions de voyageurs. Sur le premier quadrimestre 2017, le trafic aérien français affiche une forte progression (+6,6%).

A l'image des mois précédents, le marché intérieur conserve une posture favorable (+2,2%). Cette évolution positive se vérifie sur l’ensemble des segments ; elle reste plus vive pour les liaisons transversales en Métropole (+3,9%) mais c'est le marché domestique ultramarin qui se distingue particulièrement en avril (+7,9%). Les lignes radiales métropolitaines connaissent une orientation plus mitigée (+0,6%) avec certaines divergences, par exemple entre les deux principales lignes : -1,0 % sur Paris/Toulouse mais +2,9 % sur Paris/Nice. En cumul annuel, le trafic intérieur est en hausse de +2,5% au terme du mois d'avril.

Le trafic international observe une poussée remarquable avec un taux de croissance à deux chiffres (+10,4%). Le continent africain est celui qui rencontre le plus beau succès (+13,8%), grâce notamment à la vigueur du Maghreb (+16,8%). En retrait par rapport aux autres zones ces derniers mois, l'Amérique (+9,4%), dynamisée par le marché de l'Atlantique Nord (+11,9%), rejoint en avril le niveau général. À l'inverse, la croissance du trafic avec l'Asie, quoique toujours indiscutable (+6,7%), perd en intensité par rapport aux derniers mois. En termes de pays, le Brésil (-12,8%) est la seule des destinations majeures à ne pas profiter de l'embellie. En cumul annuel, le trafic international progresse de +7,6 %.

Côté pavillons, si les transporteurs tricolores parviennent en avril à des résultats relativement proches de ceux de leurs concurrents sur l'international (+8,7 % contre +11,2%), c'est sur le marché intérieur que l'écart continue à se creuser (+0,8 % contre +7,7%). Le différentiel de croissance en défaveur des acteurs nationaux s'élève à 5,2 points en avril et s'établit à 5,8 points en cumul annuel. En part de marché, le glissement du pavillon français reste stable par rapport au mois précédent : -1,4 point en passagers, -1,1 point en passagers kilomètres transportés (PKT).

Côté aéroports, avril confirme les orientations du premier trimestre. Paris(+7,1%) continue à retrouver de belles couleurs, avec ce mois-ci une croissance plus marquée à CDG (+7,8%) qu'à Orly (+5,8%). En région, Toulouse (+18,2%), Nantes (+12,3%) et Lyon (+10,3%) poursuivent leur expansion à un rythme très soutenu ; plutôt en retrait depuis l'été dernier, Nice est de nouveau au rendez-vous avec une croissance à deux chiffres (+11,8%). En cumul annuel, à l'exception remarquable de Beauvais (encore en recul prononcé ce mois-ci : -8,6%), tous les grands aéroports disposent d'une hausse d'activité supérieure à +5,0 %.

Contrepartie de l'intensification du trafic, les indicateurs relatifs au retard ont connu une certaine dégradation en avril : la proportion de vols retardés au départ de plus d’un quart d’heure a été de 23,7 % (soit +1,9 point), le retard moyen tous vols confondus s'élevant à 13,1 minutes (soit 0,9 minute supplémentaire).

Le nombre de mouvements contrôlés en France métropolitaine a fortement progressé en avril (+7,0%), avec des contrastes importants : le nombre de survols du territoire national a crû de manière spectaculaire (+12,9%), le nombre de mouvements touchant la Métropole a progressé beaucoup plus modérément (+1,6%) grâce à la bonne tenue des vols à l'international et avec l'Outre-Mer (+3,7%), alors que les vols domestiques métropolitains ont nettement marqué le pas (-3,9%).

 

Le bulletin statistique annuel

Le Bulletin Statistique de la Direction Générale de l'Aviation Civile est élaboré à partir des informations de trafic commercial provenant des aéroports français et fournies par les transporteurs aériens.

Le Bulletin statistique annuel regroupe un ensemble de données relatives au transport aérien en France selon trois chapitres :

  • Les résultats de trafic par liaison ;
  • Le trafic des aéroports ;
  • Le trafic des transporteurs.

Il est élaboré par la Direction générale de l’Aviation civile à partir des informations de trafic commercial provenant des aéroports français et fournies par les transporteurs aériens, conformément à l’arrêté ministériel du 9 février 2012. Les données sont consolidées par la DGAC après harmonisation, analyse par numéro de vol, et éventuelles corrections apportées en concertation avec les services aéroportuaires et/ou les services de l’Aviation civile concernés.