La 14e Conférence des parties (COP) de la convention de Carthagène

Publié le Jeudi 2 mars 2017

Crédits : Nicoromix/Fotolia
La France a accueilli la COP de la convention de Carthagène du 13 au 17 mars 2017 à Cayenne en Guyane. Placée sous l’égide du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), cette conférence a réuni l’ensemble des pays qui ont ratifié la convention. Objectifs : définir le programme de protection et de mise en valeur du milieu marin de la région des Caraïbes jusqu’en 2018.

Ségolène Royal, Présidente de la COP21, s'est déplacée à la COP en Guyane du 16 au 18 mars, elle a présidé un segment ministériel le 17 mars, pour aboutir à une déclaration commune, la déclaration de Cayenne, qu'elle propose afin d'accélérer la préservation et la valorisation de la biodiversité de la zone Caraïbe.

"Cette conférence s’inscrit dans la dynamique de mobilisation internationale sur l’océan et la protection des milieux marins que la France entend stimuler (...). Les mangroves, les récifs de coraux, les espèces animales et végétales rares du bassin caribéen représentent un écosystème extraordinaire à protéger. Il est de notre responsabilité collective de donner l’impulsion politique nécessaire à sa protection."
Ségolène Royal

Un accord international pour préserver un espace de biodiversité unique

La convention de Carthagène pour la protection et la mise en valeur du milieu marin de la région des Caraïbes a été signée en Colombie le 24 mars 1983 et implique aujourd’hui 25 États riverains de la zone « Grande Caraïbe ». Cet accord international est contraignant pour ses Parties qui s’engagent à préserver et valoriser la biodiversité unique d’un espace qui s’étend de la Guyane à la Floride et du Mexique à la Barbade.

Extrait de la convention de Carthagène :
« Les Parties contractantes, pleinement conscientes de la valeur économique et sociale du milieu marin, y compris les zones côtières, de la région des Caraïbes,Conscientes du devoir qui leur incombe de protéger le milieu marin de la région des Caraïbes dans l’intérêt et pour l’agrément des générations pré-sentes et futures… ».
Convention de Carthagène : carte de l'espace protégé

Les trois protocoles de la convention de Carthagène

Dans le cadre de la convention, trois protocoles ont été signés :

  • la protection des habitats et des espèces sauvages, le protocole SPAW (Specially Protected Areas and Wildlife). Le SPAW constitue le principal volet de la convention, il liste des espèces et aires marines à protéger totalement ou dont il faut surveiller l’évolution.

Le corail, c’est la vie ! Il abrite plus de 30 % de toutes les espèces marines. Mais aujourd’hui, il agonise : plus de 45 % des récifs sont en danger. Serge Planes, directeur du Centre de Recherche Insulaire et Observatoire de l’Environnement, explique comment les pollutions en tous genres et le réchauffement climatique mettent les coraux en situation de sursis.

75%

c'est l'objectif de protection des récifs coralliens d’ici 2021 inscrit dans la loi du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité de la nature et des paysages.

  • la lutte contre les pollutions d’origine terrestre et déversées dans la mer, le protocole LBS (Land-Based Sources and Activities) Le protocole LBS se focalise sur le développement durable, l’alliance entre la mise en valeur des ressources naturelles et la croissance économique.
  • le renforcement des mesures pour prévenir et répondre aux risques de marées noires, le protocole Oil Spill. Cet accord concerne la coopération entre les États parties pour organiser une réaction régionale efficace en cas de marée noire.

Un comité scientifique se réunit pour proposer des objectifs concernant chaque protocole en amont de la conférence, le STAC (Scientific and Technical Advisory Committee).

L’océan et la biodiversité au coeur des initiatives internationales

Grâce à l’action conjointe menée avec la plateforme Océan et Climat durant la COP21, l’Accord de Paris, entré en vigueur le 4 novembre 2016, souligne l’importance accordée à la sauvegarde de l’environnement marin et la préservation de l’océan. Les Objectifs du développement durable des Nations unies placent l’océan et la biodiversité au centre des questions de développement durable, respectueux des ressources vivantes. Les mangroves, les récifs de coraux, les espèces animales et végétales rares du bassin caribéen représentent un écosystème extraordinaire à protéger.

La plateforme Océan et Climat

Avec le soutien du Pérou et de la plateforme Océan Climat qui rassemble des ONG et des scientifiques, la présidente de la COP21 a placé l’Océan au cœur des négociations internationales sur le climat. Les enjeux de la gestion de l’eau sont désormais pris en compte et inscrits dans le préambule de l’Accord de Paris sur le climat. Depuis la COP21, la France et ses partenaires ont mis en place de nombreuses coalitions internationales en faveur des mers et de l’Océan :

  • coalition sacs plastique : lancée avec le soutien du Maroc et de Monaco, cette initiative internationale volontaire a pour objectif de réduire les pollutions par les déchets plastiques
  • coalition contre l’acidification des océans : la France a rejoint cette coalition en mobilisant et soutenant la communauté scientifique :
  • Initiative CREWS : lancée par la France, elle a pour objectif de doter de systèmes d’alerte précoces les Etats vulnérables face aux impacts du changement climatique ;
  • petites îles durables : initiative internationale en faveur de la gestion durable des territoires insulaires et de leur résilience lancée par la France ;
  • alliance internationale des initiatives pour l’Océan et le climat : soutenue financièrement par la France et facilitée par la Plateforme Océan-Climat, cette coalition d’acteurs de la société civile a vocation a soutenir l’action des initiatives et coalitions existantes et mettre en œuvre l’Accord de Paris sur les enjeux marins et côtiers.

Consultez cette playlist qui regroupe les vidéos suivantes :
- l'engagement de la France pour l'Océan
- stop aux déchets plastique ! Lancement de la coalition sur le stand France à la COP 22 à Marrakech
- pourquoi les océans sont importants dans le cadre du changement climatique ?
- c'est quoi l'océan aujourd'hui ? Gilles Bœuf nous livre ses secrets !
- la répartition des espèces marines se modifie avec le changement climatique
- formation des nuages et acidification des océans
- "Because the Océan" : protéger l'océan c'est lutter contre le dérèglement climatique
- GloBallast : convention contre le transfert d'espèces invasives via les eaux de ballast
- PLANÈTE OCÉAN Trailer [FR] Un film de 90 minutes réalisé par Yann Arthus-Bertrand et Michael Pitiot
- "Les poubelles de la mer" : héros du climat, Barthélémy Dominici, PDG OBELL
- Dominique Barthélémy et les coraux
- séminaire « Climat, biodiversité, croissance bleue : quelles solutions pour la Méditerranée ? »
- Ségolène Royal organise la conférence nationale pour la croissance bleue

Les ressources

Brochures sur la Convention de Carthagène

Plan mondial d'action pour sauver les récifs coralliens, les mangroves et les herbiers