Direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature (DGALN)

Publié le Mercredi 25 janvier 2017
La direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature élabore, anime et évalue les politiques de l'urbanisme, de la construction, du logement, des paysages, de la biodiversité, de l'eau et des substances minérales non énergétiques.

Elle s’organise autour de deux directions, appuyées par un service des affaires générales et de la performance, qui œuvrent de façon concomitante pour l’aménagement durable et la qualité de vie dans les territoires :

  • la direction de l'habitat, de l'urbanisme et des paysages ;
  • la direction de l'eau et de la biodiversité.

Elle rassemble plus de 590 agents et s’appuie sur environ 15 000 agents en service déconcentrés et sur une soixantaine d’opérateurs dans les différents domaines de son activité.

La direction de l'habitat, de l'urbanisme et des paysages

Elle doit répondre aux besoins en logement et en hébergement de nos concitoyens et notamment contribuer à programmer la production de logements à la bonne échelle du territoire national. Elle vise aussi à améliorer la gestion de l’offre de logements existante, pour répondre notamment aux besoins des plus défavorisés.

Elle favorise un aménagement durable sur tous les types de territoires en veillant à ce que les documents de planification et les opérations d’aménagement répondent aux besoins des populations et intègrent les enjeux de développement durable et en particulier ceux relatifs au logement. Cette politique doit aussi favoriser et accompagner les projets des territoires là où les enjeux sont complexes (Grand Paris, métropoles, Outre-mer, territoires ruraux, montagne, littoral…). Il s’agit également de mettre en œuvre la politique du droit des sols en lien avec les collectivités compétentes dans le cadre du code de l’urbanisme.

Elle contribue à faire du bâtiment un levier effectif du développement durable et à ce titre œuvre à l'amélioration de la qualité, de l'accessibilité et des performances énergétiques des bâtiments, dans le cadre du code de la construction et de l’habitation.

Elle travaille à l’amélioration du cadre de vie de sorte à répondre aux besoins des habitants et aux enjeux de la transition énergétique et écologique, en particulier en matière de paysage.

La direction de l’eau et de la biodiversité

La mission première de la direction est la conception, l’évaluation et la mise en œuvre des politiques de l’eau, des espaces naturels, de la biodiversité terrestre et marine et des ressources minérales non énergétiques en vue de garantir la préservation et un usage équilibré de ces ressources..

Le sens de son action - sa raison d’être - consiste à rechercher dans la mise en œuvre de cette mission une territorialisation pertinente, une transversalité accrue entre les diverses composantes de la qualité écologique, un développement de l’expertiseau service de la prise de décision, l’intégration des enjeux environnementaux le plus en amont possible dans les projets d’aménagement ou d’urbanisation et la conciliation des actions quotidiennes d’exploitation et d’anthropisation des territoires avec des objectifs de protection des milieux et de reconquête de leur biodiversité.

Elle met en œuvre tous les outils fondamentaux des politiques publiques : réglementation (code de l’environnement et directives européennes), animation, concertation, information, amélioration des connaissances, etc.

Une grande part des politiques poursuivies s’appuie sur les opérateurs dont elle exerce la tutelle : les Agences de l’eau, les Parcs nationaux, le Conservatoire du littoral, l’Office national de la chasse et de la faune sauvage et la nouvelle Agence française pour la biodiversité, qui a été créée au 1er janvier 2017 par la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages d’août 2016.