Fin de la réunion avec les plateformes et les représentants de chauffeurs VTC

Publié le Mardi 20 décembre 2016

A la suite du mouvement débuté jeudi 15 décembre, Alain Vidalies a réuni depuis lundi 19 décembre les plateformes et les représentants de chauffeurs VTC afin de définir ensemble les modalités d’une sortie de crise.

Comme il l’a annoncé hier, Alain Vidalies a fait la proposition que les parties s’engagent dans un cycle de discussions sous l’égide d’un médiateur, aujourd’hui nommé par le Gouvernement, Monsieur Jacques Rapoport, inspecteur général des finances, ancien président de SNCF Réseau. Sa mission commence dès aujourd’hui, autour de quatre thématiques : la tarification ; les conditions de déconnexion des plateformes pour les chauffeurs ; la protection sociale ; et les charges. Ces négociations devront se conclure d’ici le 31 janvier 2017.

Alain Vidalies avait également demandé à la société Uber une avancée immédiate en gelant temporairement l’augmentation de sa commission, récemment passée de 20 à 25%, le temps de mener ces négociations.

Lors de la nouvelle réunion d’aujourd’hui, la société Uber n'a pas répondu favorablement à cette demande. Alain Vidalies déplore vivement ce choix, qui ne favorise pas le bon déroulement des discussions à venir.

Le Gouvernement prend par ailleurs note de l’annonce par la société Uber de la création d’un fonds de soutien, qui devra être discuté dans le cadre des négociations sous l’égide du médiateur.

Alain Vidalies appelle tous les acteurs du secteur à l’apaisement et leur demande de s’inscrire dans le cycle de négociations proposé. Il rappelle qu’aucune violence ou blocage sur la voie publique ne saurait être toléré.