Innovation dans le bâtiment

Publié le Lundi 21 novembre 2016
Dans le cadre du plan de relance de la filière construction, les Pouvoirs Publics ont souhaité soutenir une mobilisation collective des acteurs pour moderniser la filière, favoriser la montée en compétences des professionnels, améliorer la qualité et réduire les coûts dans la construction neuve et la rénovation.

Le Programme d’Action pour la qualité de la Construction et la Transition Énergétique (PACTE)

Le Programme d’Action pour la qualité de la Construction et la Transition Energétique (PACTE) a pour vocation d’accompagner la nécessaire montée en compétence des professionnels du bâtiment dans le champ de l’efficacité énergétique et ce, afin de renforcer la qualité de la construction et de réduire la sinistralité.

Les axes de travail

Il est structuré autour de 3 axes de travail :

  • développer, capitaliser et valoriser la connaissance propre à la sinistralité liée à la conception, à la réalisation et à l’exploitation des ouvrages de construction et de rénovation performants sur le plan énergétique et promouvoir la diffusion des solutions techniques les plus efficientes
  • permettre de poursuivre la modernisation des Règles de l’art de mise en œuvre au regard des exigences d’efficacité énergétique et développer les outils pédagogiques de mise en œuvre et d’autocontrôle pour toutes les tailles de chantiers
  • renforcer les actions territoriales pour le développement des compétences des professionnels du bâtiment, en lien avec les acteurs régionaux.

Comité de Pilotage

Le comité de pilotage est présidé par Sabine Basili. Il a pour mission de traduire les orientations structurantes définies par l’Etat en un programme opérationnel qu’il adopte. Le comité de pilotage a pour mission de :

  • proposer les modalités de mise en œuvre des projets retenus ;
  • proposer les modalités de choix de prestataires ;
  • contrôler la bonne exécution financière du programme en réponse à son programme opérationnel.

Il s’appuie, en tant que de besoin sur le comité technique.

Le comité de pilotage est composé des acteurs suivants :

  • Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME)
  • Agence Qualité Construction (AQC) en tant que secrétariat technique
  • Association des Industries de Produits de Construction (AIMCC)
  • Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB)
  • Conseil National de l’Ordre des Architectes (CNOA)
  • Confédération des Organismes indépendants tierce partie de prévention, de contrôle et d’inspection (COPREC)
  • Etat (ministères respectivement en charge de l’écologie, du logement, de l’économie et des finances, président du plan Transition numérique dans le bâtiment)
  • Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI)
  • Fédération des syndicats des métiers de la prestation intellectuelle du Conseil, de l’Ingénierie et du Numérique (CINOV)
  • Fédération Française des Sociétés d’Assurance (FFSA)
  • Fédération Française du Bâtiment (FFB)
  • Fédération SYNTEC
  • Union des Maisons Françaises (UMF)
  • Union nationale des économistes de la construction (UNTEC)
  • Union Nationale des Syndicats Français d’Architecture (UNSFA)
  • Union Sociale pour l’Habitat (USH)
  • Un représentant de la feuille de route « Rénovation énergétique des bâtiments » de la Nouvelle France Industrielle
  • L’Association des Régions de France (ARF).

Le Plan Transition Numérique du Bâtiment (PTNB)

Les axes de travail

Le Plan Transition Numérique du Bâtiment (PTNB) prépare le déploiement du numérique dans toute la filière du bâtiment et en particulier dans les petites structures. Il a été structuré autour de 3 axes de travail :

  • expérimenter, capitaliser, convaincre pour donner envie à tous les acteurs ;
  • accompagner la montée en compétences des professionnels et impulser le développement d’outils adaptés aux petits projets ;
  • développer un écosystème numérique de confiance

Des actions ont été identifiées comme prioritaires :

  • la modélisation des données du bâtiment (BIM) pour tous : développement d’outils numériques de bureaux et de chantier à destination des petites et moyennes structures ;
  • le carnet numérique de suivi et d’entretien du logement ;
  • la normalisation des processus et des échanges ;
  • la numérisation de l’existant pour la rénovation et l’exploitation des ouvrages.

Comité de pilotage

Le comité de pilotage est présidé par Bertrand Delcambre. Il a pour mission de traduire les orientations structurantes définies par l’Etat en un programme opérationnel qu’il adopte. Pour cela, il :

  • propose les modalités de mise en œuvre des projets retenus ;
  • propose les modalités de choix de prestataires ;
  • contrôle la bonne exécution financière du programme en réponse à son programme opérationnel.

Il s’appuie en tant que de besoin sur le comité technique.

Composition

Le comité de pilotage est composé des acteurs suivants :

  • Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME)
  • Agence Qualité Construction (AQC) en tant que secrétariat technique
  • Association des Industries de Produits de Construction (AIMCC)
  • Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB)
  • Conseil National de l’Ordre des Architectes (CNOA)
  • Confédération des Organismes indépendants tierce partie de prévention, de contrôle et d’inspection (COPREC)
  • Etat (ministères respectivement en charge de l’écologie, du logement, de l’économie et des finances, des finances et de la culture, présidente du programme d’action pour la qualité de la construction et la transition énergétique)
  • Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI)
  • Fédération des syndicats des métiers de la prestation intellectuelle du Conseil, de l’Ingénierie et du Numérique (CINOV)
  • Fédération Française des Sociétés d’Assurance (FFSA)
  • Fédération Française du Bâtiment (FFB)
  • Fédération SYNTEC
  • Union des Maisons Françaises (UMF)
  • Union Nationale des Economistes de la Construction (UNTEC)
  • Union Nationale des Syndicats Français d’Architecture (UNSFA)
  • Union Sociale pour l’Habitat (USH)
  • Un représentant de la feuille de route « Rénovation énergétique des bâtiments » de la Nouvelle France Industrielle
  • L’Association des Régions de France (ARF)
  • Des personnalités qualifiées nommées par le Président du Plan

Ces contenus peuvent aussi vous intéresser