L’information environnementale

Publié le Mardi 15 novembre 2016
La France a fait de l’information environnementale des citoyens un axe prioritaire de sa politique environnementale. Pour répondre à cet engagement, la ministère publie tous les 4 ans un rapport sur l’environnement et met à disposition des citoyens de nombreuses données environnementales. Ce dispositif est complété par le portail d’accès à l’information publique environnementale.

Le rapport sur l’environnement

La France publie tous les 4 ans un rapport sur l’environnement.

Ce rapport a pour ambition d’éclairer sur la situation et l’évolution des différentes composantes de l’environnement et sur les pressions que celles-ci subissent.

Il dresse également un panorama des réponses mises en œuvre pour relever les défis écologiques auxquels notre société est confrontée.

Les clés de lecture claires et les points de repère synthétiques sur les caractéristiques majeures de la situation environnementale en France et de ses dynamiques s’appuient sur des données pertinentes et fiables.

L'édition 2014 du rapport sur l'environnement en France confirme que la connaissance s’améliore, que de nombreuses actions pour préserver l’environnement et le cadre de vie sont mises en œuvre. Le bilan demeure néanmoins toujours contrasté. Si certains pans s’améliorent, d’autres demeurent dans une situation critique.
La première partie du rapport, centrée sur les problématiques liées à l’état de l’environnement, traite successivement de l’état des milieux, de la situation de la biodiversité, des pressions exercées sur les ressources naturelles. Elle dresse enfin un panorama de l’exposition des personnes et des biens aux risques naturels, technologiques et environnementaux chroniques. Les questions ayant trait au changement climatique et aux problématiques santé/environnement constituent la toile de fond de cette partie.
La seconde partie du rapport aborde les initiatives locales et les actions globales de long terme développées sur les territoires (évolutions dans les modes de vie et de consommation des Français, rapprochement entre les activités économiques et l’environnement, réduction de l’exposition des populations et des territoires aux risques et nuisances. Enfin, elle dresse un panorama des différentes pistes explorées, dans le domaine notamment de la recherche, afin de renforcer la connaissance pour toujours mieux prévenir et informer.

    Les données environnementales

    Le service statistique du ministère met à disposition du public des données couvrant les domaines de l’environnement  : les principaux chiffres, commentés et enrichis de références bibliographiques, sont présentés sous forme de graphiques, tableaux de données ou cartes.

    Ainsi, sur le site de l'observation et statistiques vous pourrez accéder :

    • à des articles synthétiques et aux principaux chiffres clés de l’environnement,
    • aux données de synthèse sur la biodiversité,
    • aux données sur les zones humides.

    Le portail « tout sur l’environnement »

    En application de la convention d’Aarhus, la France s’est engagée à améliorer l’accès du citoyen aux informations environnementales produites ou diffusées par les institutions publiques. Cet engagement s’est concrétisé par la mise en place en 2009 d’un portail de l'information publique environnementale« tout sur l’environnement ». Ce portail constitue un point d’entrée unique, centralisé et organisé vers de nombreuses sources d’informations environnementales disponibles gratuitement sur les sites internet publics existants. Le portail s'adresse à tous les publics.

      Le système d’information de l’environnement

      Le portail du système d’information du développement durable et de l’environnement donne l’accès à l’information environnementale et du développement durable détenue et produite par les services du ministère au sein de l’administration centrale et de ses services déconcentrés. Il propose des références bibliographiques et des documents en ligne.

      Les observatoires thématiques

      Au fil des années, l’information disponible en matière d’environnement s’est étoffée. Elle est devenue largement accessible aux différentes parties prenantes et au citoyen, du fait de son appropriation par de multiples acteurs (agences et établissements publics, autorités publiques nationales ou locales, associations et organisations non gouvernementales, médias, acteurs du secteur privé) et du déploiement d'internet. C’est dans ce contexte de foisonnement de l’information que plusieurs observatoires thématiques mobilisant les acteurs impliqués dans le domaine se sont constitués :

        Les ressources

        Ces contenus peuvent aussi vous intéresser