Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

L’Etat, CCR et les assureurs s’associent pour la prévention des catastrophes naturelles

31 mai 2012 (mis à jour le 6 juin 2012) - Prévention des risques
Imprimer

L’Etat et les assureurs, ont signé le 3 mai 2012 une convention de partenariat qui fonde l’Observatoire national des risques naturels.


L’Etat représenté par le ministère du Développement durable, la Caisse Centrale de Réassurance (CCR) et la Mission des sociétés d’assurances pour la connaissance et la prévention des Risques Naturels ((MRN), association entre la FFSA et le GEMA), ont signé le 3 mai 2012 une convention de partenariat qui fonde l’Observatoire national des risques naturels (ONRN).

Cet acte concrétise une démarche recommandée par le Parlement et mise en œuvre sous l’égide du Conseil d’orientation pour la prévention des risques naturels majeurs (COPRNM).

Aujourd’hui, les deux tiers des 36 000 communes françaises sont exposées à au moins un risque naturel (inondation, mouvement de terrain, séisme et feux de forêt) pouvant provoquer des catastrophes.

Face à ces catastrophes naturelles qui touchent au plus près notre quotidien, le ministère du développement durable a annoncé en janvier dernier la création de cet Observatoire national des risques naturels. Il répond à un besoin stratégique des acteurs qui reconnaissent la nécessité de se mettre en réseau pour partager leurs données et élaborer ensemble leurs analyses afin de mieux contribuer à l’adaptation des enjeux aux aléas naturels et à la couverture des risques.

Etant aujourd’hui partie intégrante de l’Observatoire, le monde de l’assurance participera au Conseil de gestion. Il contribue déjà aux différents groupes de travail constitués (gouvernance, expérimentation d’indicateurs…) en mettant à disposition des indicateurs, des études, des analyses.

Par ailleurs, l’observatoire a souhaité associer étroitement les collectivités territoriales qui seront représentées au Conseil de gestion. L’observatoire s’attachera de plus à promouvoir et mettre en réseau les observatoires régionaux ou départementaux des risques naturels, ce qui facilitera la diffusion de la culture du risque. Ils ont été réunis le 15 mai dernier pour connaître leurs attentes et envisager des collaborations réciproques.

Les utilisateurs sont invités le 30 mai prochain à exprimer leurs attentes et besoins dans ce domaine et à jouer un rôle important dans l’évaluation des travaux de l’observatoire. A cet égard, un comité représentatif des utilisateurs devrait être prochainement constitué. Il sera animé et coordonné par l’AFPCN, Association Française de Prévention des Catastrophes Naturelles.

Actuellement en phase d’expérimentation l’Observatoire national des risques naturels a d’ores et déjà publié des premiers exemples d’indicateurs expérimentaux

>> Consulter la brochure de l’ONRN - ( janvier 2012)

La mise en œuvre de cet observatoire renforcera le lien entre l’assurance et la prévention et constituera un cadre de rassemblement des acteurs de la prévention autour des données des risques naturels et des indicateurs de réduction de la vulnérabilité.


 

Imprimer