Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

La France salue l’accord intervenu à la 11ème conférence des parties à la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique à Hyderabad (Inde)

19 octobre 2012 - Eau et biodiversité
Imprimer

Après l’avancée qu’avait représenté le protocole de Nagoya il y a deux ans, l’enjeu était que la COP 11 prolonge la dynamique en faveur de la préservation de la biodiversité mondiale et s’engage pour la concrétisation des 20 objectifs d’Aïchi. C’est maintenant le cas et les négociations ont abouti à un bon résultat.


Hyderabad marque une avancée positive sur deux points importants :

- Un compromis a été trouvé, après avoir été longuement discuté, sur la question du financement sur la base d’une proposition de l’Union Européenne inspirée par la France et l’Allemagne.  Ce compromis prévoit un doublement d’ici 2015, et le maintien au moins à ce niveau d’ici 2020, des flux financiers internationaux en faveur de la protection de la biodiversité dans les pays en développement, les pays les moins avancés et les petits états insulaires en développement et les économies en transition. L’effort international en faveur de la biodiversité est ainsi significativement renforcé. C’est, dans l’histoire, la première fois qu’est fixé un objectif financier international en faveur de la biodiversité.

- L’inscription des EBSA, c'est-à-dire d’un premier inventaire mondial des zones marines d’intérêt écologique et biologique, incluant notamment la Méditerranée. Il s’agit d’une avancée importante pour la protection de la biodiversité marine, qui devra trouver son prolongement dans la négociation d’un protocole d’application du Traité des Nations Unies sur le droit de la mer afin de créer un instrument juridique pour la haute mer.

La France et l’Europe ont pris une part très active aux négociations et ont participé à la construction de ce succès.

Conformément aux orientations de la Conférence environnementale et à l’ambition de faire de la France un pays exemplaire en matière de préservation de la biodiversité, notre pays procèdera à la ratification du Protocole de Nagoya dans la loi cadre sur la biodiversité qui sera présentée en 2013.

Contact presse :     01 40 81 72 36
 

Imprimer