} Présentation de la LGV Rhin-Rhône - Ministère du Développement durable Votre énergie pour la France

Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

LGV Rhin-Rhône

1er juin 2007 - Transports
Imprimer

Sommaire :


Présentation de la LGV Rhin-Rhône

1er juin 2007 (mis à jour le 10 mars 2011)


La LGV Rhin-Rhône est constituée de trois branches centrées sur la région de Dijon. Trois nouvelles lignes faisant l’objet d’un projet distinct :

  • la branche Est, reliant Dijon à Mulhouse. La première phase de ce projet a fait l’objet de la convention de financement du 3 juillet 2006 et a vu commencer ses travaux
  • la branche Ouest, reliant Dijon à la LGV Paris-Lyon (95 km)
  • la branche Sud, qui devrait relier ces deux branches à Lyon (140 à 180 km)

Chacune des branches de la LGV Rhin-Rhône est inscrite dans le programme des 2 000 km de lignes nouvelles à lancer d’ici 2020 figurant dans le projet de loi de programme relatif à la mise en oeuvre du Grenelle de l’Environnement.

Le projet vise à améliorer les liaisons sur deux axes majeurs :

  • l’axe Nord-Sud, liaisons entre, d’une part, le Nord-Est de la France, l’Allemagne et la Suisse alémanique, et, d’autre part, le couloir rhodanien et l’arc méditerranéen ;
  • l’axe Est-Ouest, liaisons entre d’une part, l’Est de la France et la Suisse alémanique, et, d’autre part, l’Ile de France et la façade atlantique.

La construction de la LGV Rhin-Rhône s’inscrit en outre dans une perspective de développement du fret ferroviaire : sa branche Sud est prévue pour accueillir tant les TGV voyageurs que les circulations de fret ; sa construction libérera des capacités pour le fret et les TER sur les lignes existantes, ainsi que sur la ligne Paris-Bâle, qui constitue un débouché naturel de la Suisse vers l’Ile de France.

La branche Est

La branche Est de la LGV Rhin-Rhône relie Genlis (Côte d’Or) à Lutterbach (Haut-Rhin). Le projet comporte deux phases :

  • la première phase, de 140 km, relie Villers-les-Pots (Côte d’Or) à Petit Croix (territoire de Belfort). Elle permet de réaliser la majorité des gains de temps sur le projet.
  • la seconde phase est constituée d’une cinquantaine de kilomètres répartis de part et d’autre du tronçon correspondant à la première phase.

Les investissements concernant la première phase de la branche Est, sous maîtrise d’ouvrage de RFF, s’élèvent à 2 312 M ? La convention générale de financement a été signée le 3 juillet 2006. Le chantier a démarré en juillet 2006 pour une mise en service de la ligne programmée fin 2011. Une mission d’élaboration du schéma de desserte de la ligne a été confiée en juin 2008 au Conseil général de l’Environnement et du Développement durable.

Temps de parcours

  2005 2012
Dijon-Strasbourg 3h35 1h35
Dijon-Francfort 6h30 3h30
Besançon-Marseille 4h15 3h35
Belfort-Montbéliard-Paris 3h50 2h25
Mulhouse-Barcelone 12h20 6h25
Mulhouse-Lyon 3h45 2h25

 

 

 

Imprimer