Ensemble, économisons l’électricité

Publié le Vendredi 13 janvier 2017

Crédits : Fotolia
Le ministère lance avec l’Ademe, RTE et Enedis une campagne d’information sur les bons gestes pour économiser l’électricité. Objectif : sensibiliser les particuliers, les entreprises et les collectivités aux pratiques qui permettent de réduire leur consommation d’électricité au quotidien et leurs factures, particulièrement en période de froid !

L’importance du chauffage électrique en France, qui équipe environ un tiers des ménages, rend notre système électrique particulièrement sensible aux variations des températures extérieures.

Chacun de nous, au domicile ou au travail, peut contribuer à la réduction des consommations d’électricité en adoptant des gestes simples, tels que remplacer les vieilles ampoules par des lampes à LED de classe A+ ou A++, privilégier les produits les plus efficaces en énergie lors de ses achats, ou encore éteindre les veilles inutiles à l'aide de l'interrupteur des multiprises.

  • Vous souhaitez réaliser des travaux d’économies d’énergie dans votre logement ? Rendez-vous sur le site renovation-info-service.fr et bénéficiez d'aides et de conseils personnalisés !
  • D'autres questions sur les économies d'énergie ? Prenez contact avec un conseiller au  0808 800 700 (service gratuit + prix appel)
L’achat d’équipements performants ou d’appareils de régulation et la rénovation énergétique des bâtiments sont soutenus par l’État au travers
> Du crédit d’impôt transition énergétique de 30%, prolongé en 2017 ;
> Du dispositif des certificats d’économie d’énergie dont Ségolène Royal a annoncé le renforcement avec un doublement de l’objectif pour la prochaine période triennale ;
> Des programmes d’actions des territoires à énergie positive pour la croissance verte.

    Ensemble, économisons l'électricité !

    Ensemble, économisons l'électricité

    Toute l'année et surtout en hiver, les gestes d'économies d'électricité de chacun comptent pour tout le monde :

    • Si ce n’est pas déjà fait, je remplace mes vieilles ampoules par des éclairages très performants (lampes à LED de classe A+ ou A++ ou basse consommation) et j’éteins la lumière dans les pièces inutilisées.
    • J’utilise une multiprise à interrupteur pour éteindre les veilles inutiles.
    • Lorsque j’achète un appareil électroménager ou un téléviseur, je choisis celui qui est le mieux classé selon l’étiquette énergie.
    • Je dégivre régulièrement mon réfrigérateur et mon congélateur. 
    • Je cuisine en couvrant poêles et casseroles pour réduire les pertes de chaleur. 
    • J’installe des systèmes d’économies sur les robinets pour économiser l’eau chaude.
    • Je remplis bien mon lave-linge, lave-vaisselle et sèche-linge pour ne pas faire fonctionner trop souvent mes appareils en demi-charge.
    • Pour laver mon linge, je privilégie les températures basses
    • Je décale avant 17h ou après 20h la mise en route de mes appareils (lave-linge, lave-vaisselle, aspirateur, fer à repasser).
    • J’évite les consommations inutiles. À la maison comme au bureau, je débranche tous les chargeurs dès que l’appareil est chargé.
    • J’adapte la température des pièces. Lorsque je les occupe, je préfère 19°C dans les pièces de vie comme le séjour, et 17°C suffisent dans les pièces non occupées, comme une chambre en journée. 
    • J’utilise un chauffage au bois performant, pour remplacer ou compléter mes radiateurs électriques.
    • Je limite l’envoi de pièces jointes dans mes courriers électroniques et vide régulièrement ma messagerie.

    Dans les entreprises

    • Éteindre l’éclairage intérieur des bâtiments la nuit, le week-end et lors des périodes de fermeture, conformément à la réglementation. Améliorer son efficacité en déployant des sources efficaces et une gestion en fonction de la présence.
    • Réduire l’éclairage extérieur, notamment publicitaire et l’éteindre au plus tard à 1h conformément à la réglementation. Améliorer son efficacité en déployant des LED.
    • Réduire la consommation des appareils informatiques : paramétrer la veille des ordinateurs, éteindre complètement les écrans la nuit, préférer les ordinateurs portables qui consomment 50 à 80 % de moins qu’un poste fixe, limiter le nombre d’imprimantes en privilégiant des appareils multifonctions moins nombreux.
    • Maîtriser l’usage du courrier électronique : mettre en place une gestion optimisée du fonctionnement des serveurs informatiques.
    • Adapter la température moyenne de chauffage dans les établissements tertiaires, conformément à la réglementation : 19°C pour les pièces occupées, 16°C hors période d’occupation, 8°C si les lieux sont inoccupés plus de deux jours.
    • Faire entretenir sa pompe à chaleur ou sa climatisation réversible, en plus de l’inspection quinquennale obligatoire. Faire vérifier le bon fonctionnement général des systèmes de chauffage.
    • Ne pas laisser ouvertes les portes des magasins. Laisser fonctionner la fermeture automatique des portes pour éviter la déperdition de chaleur.
    • Accélérer l’installation de portes sur les meubles frigorifiques des commerces alimentaires.
    • Dans l’industrie, optimiser l’utilisation des appareils fonctionnant à l’air comprimé : rechercher et colmater les fuites régulièrement, arrêter les compresseurs en période d’inactivité de l’atelier, nettoyer ou changer les filtres d’entrée d’air, diminuer la pression des soufflettes à 2 bars (assurer une aspiration d’air d’entrée le plus frais possible).
    • Réduire ou arrêter les systèmes audiovisuels non indispensables, tels que les projecteurs ou écrans des halls d’accueil ou des cafétérias.

    Dans les collectivités

    • Éteindre l’éclairage intérieur des bâtiments la nuit, le week-end et lors des périodes de fermeture, conformément à la réglementation. Améliorer son efficacité en déployant des sources efficaces et une gestion en fonction de la présence.
    • Réduire l’éclairage extérieur, notamment publicitaire et l’éteindre au plus tard à 1h conformément à la réglementation. Améliorer son efficacité en déployant des LED. Utiliser les LED pour les illuminations de Noël.
    • Réduire l’éclairage extérieur des bâtiments (sauf éclairage de sécurité) et l’éteindre au plus tard à 1h conformément à la réglementation. 10 minutes d’éclairage inutile 3 fois par jour, c’est l’équivalent de 5 jours d’éclairage en continu au bout d’un an.
    • Réduire la consommation des appareils informatiques : paramétrer la veille des ordinateurs, éteindre complètement les écrans la nuit, préférer les ordinateurs portables qui consomment 50 à 80 % de moins qu’un poste fixe, limiter le nombre d’imprimantes en privilégiant des appareils multifonctions moins nombreux.
    • Maîtriser l’usage du courrier électronique : éviter d’envoyer des pièces jointes trop lourdes, limiter le nombre de destinataires, éviter de trop stocker de message, trier et nettoyer régulièrement sa boîte de messagerie. Mettre en place une gestion optimisée du fonctionnement des serveurs informatiques.
    • Adapter la température moyenne de chauffage dans les établissements tertiaires, conformément à la réglementation : 19°C pour les pièces occupées, 16°C hors période d’occupation, 8°C si les lieux sont inoccupés plus de deux jours.
    • Faire entretenir sa pompe à chaleur ou sa climatisation réversible, en plus de l’inspection quinquennale obligatoire. Faire vérifier le bon fonctionnement général des systèmes de chauffage.
    • Prendre en compte la performance énergétique dans les marchés publics, pour la construction ou la location de bâtiments, les solutions de chauffage, les véhicules, les équipements de bureau, etc. Cette démarche, déjà mise en place pour l’État et ses établissements(décret n°2016-412), doit inspirer les collectivités.
    • Réduire ou arrêter les systèmes audiovisuels non indispensables, tels que les projecteurs ou écrans des halls d’accueil ou des cafétérias.
    Pour aller plus loin dans les économies d’énergie, la réalisation d’un audit énergétique ou la mise en place d’un système de management de l’énergie (ISO 50 001) permettent d’identifier d’autres éco-gestes adaptés à votre structure.